Prévisions pour le 21 Juillet 2018

 Adrar Min 31 °C Max 46 °C
30
 Laghouat Min 26 °C Max 42 °C
30
 Batna Min 23 °C Max 38 °C
34
 Biskra Min 32 °C Max 45 °C
34
 Tamanrasset Min 23 °C Max 34 °C
30
 Tlemcen Min 20 °C Max 31 °C
30
 Alger Min 21 °C Max 31 °C
30
 Saïda Min 18 °C Max 35 °C
30
 Annaba Min 25 °C Max 34 °C
30
 Mascara Min 19 °C Max 34 °C
30
 Ouargla Min 32 °C Max 46 °C
30
 Oran Min 25 °C Max 33 °C
30
 Illizi Min 28 °C Max 41 °C
34
 Tindouf Min 32 °C Max 44 °C
30
 Khenchela Min 23 °C Max 38 °C
30
 Mila Min 23 °C Max 36 °C
30
 Ghardaïa Min 30 °C Max 43 °C
30
Accueil |Culture | L'Ecran libre |

La bataille du sponsoring durant le Ramadhan

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

La bataille du Ramadhan commence à prendre des proportions alarmantes avec l'absence de financement et de sponsoring sur les chaînes privées. La crise financière qui touche les télévisions algériennes va avoir des conséquences très importantes sur l'avenir de certaines chaînes, c'est le cas notamment de la chaîne Echourouk qui, avec la sortie de route de ses deux superproductions, risque de perdre l'ensemble de ses annonceurs, ce qui constitue une perte sèche d'environ 30 milliards de publicité.
L'autre chaîne menacée c'est El Djazairia One qui a tout investi dans le feuilleton El Khawa et qui a besoin de publicité pour financer le reste de ses productions. Dzair TV qui appartient notamment au milliardaire Ali Haddad qui a acheté quelques productions extérieures, mais cherche à gagner certains points en audience. Pour sa part, l'Entv qui veut réduire énormément le coût de sa production mise à cet effet sur le sponsoring et alimenter bien sûr sa grille des programmes de Ramadhan. Même stratégie pour la chaîne Ennahar qui bénéficie d'une bonne position dans les audiences durant toute l'année.
La chaîne El Bilad TV qui n'a pas l'habitude de miser sur les productions lourdes va diffuser un sitcom. La chaîne Ennahar, qui a l'habitude de diffuser des caméras cachées durant le Ramadhan a choisi d'opter pour le divertissement avec la série Boulegroun de Rumeurs Ghazali. Enfin, la chaîne Numidia TV sera également dans la course durant ce Ramadhan avec des productions de fictions légères.
La bataille du Ramadhan va ainsi se focaliser sur des productions légères avec leur lot de casseroles audiovisuelles. L'argent sera l'arme des chaînes de télévision privées qui gardent un oeil ouvert sur tout ce qui se passe dans le paysage audiovisuel algérien. La guerre audiovisuelle c'est la bataille des stars à l'écran.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha