Russia Today répond au CSA français

RT France, chaîne d'information en français du groupe de télévision russe RT, a annoncé hier, son intention de contester devant le Conseil d'Etat sa mise en demeure par le CSA après la diffusion d'un sujet sur la Syrie.
Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a rappelé à l'ordre fin juin la chaîne, financée par l'Etat russe, pour «manquements à l'honnêteté, à la rigueur de l'information et à la diversité des points de vue» concernant un journal diffusé le 13 avril dernier.
Le CSA reproche entre autres à RT France de ne pas avoir reflété avec fidélité dans sa traduction les propos de témoins syriens diffusés dans un sujet intitulé «Attaques simulées» contestant la réalité des attaques à l'arme chimique dans la région de la Ghouta orientale.
Le gendarme français de l'audiovisuel pointe par ailleurs un «déséquilibre marqué» dans le traitement des informations. Dans un communiqué, RT se défend de tout manquement, évoquant «une erreur technique de montage» qui a conduit à une «discordance» entre la piste son de la traduction française et la piste son originale.
«RT France conteste par ailleurs catégoriquement avoir proposé un traitement univoque à la question des armes chimiques (...) et considère, au contraire, avoir proposé une présentation pluraliste et multilatérale sur le sujet», ajoute le communiqué.
Le CSA, avait expliqué dans un communiqué: «Au cours de ce journal a été diffusé un sujet intitulé Attaques simulées'' contestant la réalité des attaques à l'arme chimique dans la région syrienne de la Ghouta orientale et attribuant au groupe Jaysh al Islam l'initiative d'une mise en scène des effets des attaques sur la population», détaille le communiqué. Ce dernier estime, notamment que la chaîne n'a pas reflété avec fidélité dans sa traduction les propos de témoins syriens diffusés dans le sujet.
«Le CSA a enfin noté que l'ensemble des éléments diffusés traitant de la situation en Syrie faisait apparaître un déséquilibre marqué dans l'analyse, sans que, sur un sujet aussi sensible, les différents points de vue aient été exposés», ajoute le CSA.
RT France affirme, reconnaître une «erreur technique» dans ce reportage et que le doublage «a bien retranscrit» le témoignage d'un témoin syrien. RT France couvre tous les sujets, y compris le conflit en Syrie, de la manière la plus équilibrée, en donnant la parole à toutes les parties, a déclaré Xenia Fedorova, la présidente de RT France. Le gouvernement russe s'était défendu de toute ingérence dans la campagne et la porte-parole du ministère des Affaires étrangères russe avait dénoncé une violation «scandaleuse» de la liberté de la presse. RT et l'agence de presse Sputnik ont aussi été accusées d'avoir interféré dans l'élection présidentielle américaine, notamment via les réseaux sociaux, ce que le Kremlin a réfuté.