Netflix intéresse de plus en plus les Algériens

Avec la hausse des abonnés sur le Web suite aux promotions de la 4G, de plus en plus d'Algériens regardent des séries ou des films sur Netflix. Malgré l'absence d'un service de paiement en dinars, une solution est offerte par un opérateur privé qui a ouvert un bureau pour recevoir les abonnés de Netflix. C'est lui qui se charge de payer en dinars en contrepartie du paiement électronique en euros ou en dollars. Cette méthode a porté ses fruits à Sidi Yahia quand on a trouvé un bureau qui offre ce service comme il offre un service pour les visas et autres inscriptions on line.
Avec la chute des ventes de DVD, due à l'absence de boîtiers et de DVD vierges interdits à l'importation, les Algériens se tournent de plus en plus vers d'autres services de vision et Netflix en fait partie.
Sur le plan international, l'augmentation de prix opérée par Netflix en octobre dernier ne semble pas avoir affecté la consommation des abonnés aux États-Unis.
Au contraire, selon une étude réalisée par Parks Associates, il apparaît que 30% des clients de cette plate-forme optent pour la version Premium (11,99 dollars/mois), contre 21% à la fin 2017. A contrario, les abonnés du service de base (7,99 dollars/mois) sont passés de 35% à 27%.
Il faut dire que le service de base limite la visualisation à un écran unique et à une qualité SD, alors que le niveau supérieur offre la possibilité de visionner jusqu'à quatre écrans et d'accéder au contenu HD et ultra HD - pour le moment, la demande pour les contenus dans cette dernière technologie est encore faible, mais en augmentation, indique Parks Associates.
Netflix vient de dévoiler ses résultats financiers pour le 2e trimestre de l'année. Si d'un côté, la plate-forme se gargarise de ses 130 millions de membres dans le monde entier, en progression de 5,2 millions sur le trimestre (soit le même résultat que l'an dernier), ce chiffre reste inférieur aux prévisions qui visaient les 6,2 millions au cours des trois mois!
C'est notamment sur le territoire américain que la réalité était loin des prévisions, puisque ce sont seulement 0,7 million de clients qui ont été séduits contre le 1,2 million espéré, alors que le reste du monde a enregistré une progression de 8%, à 4,5 millions.
Pour le 3e trimestre, le groupe table sur une croissance de cinq millions de foyers (avec respectivement 0,65 million et 4,35 millions dans le segment américain et international), contre 5,3 millions au 3e trimestre 2017. La plate-forme américaine de VOD qui a atteint l'Europe commence à toucher les pays du Maghreb et bientôt le Moyen-Orient, puisqu'une grande-partie des films sont sous-titrés en arabe, avec un marketing bilingue très fort.