La chute de Canal+ continue

Est-ce la fin de la télévision payante française, Canal+, qui a vu le jour en 1984 et qui est devenue l'un des plus importants groupes audiovisuels en Europe. C'est ce qu'estime les spécialistes, qui affirment que c'est la fin de la chaîne cryptée française qui fait face à la concurrence d'Internet et de la VOD.
Canal+ continue de perdre des abonnés mais à un rythme moins important, selon les résultats du groupe, publiés par Vivendi.
Au 30 juin, il y avait 4,792 millions d'abonnés direct à Canal+ en France, contre 4,989 millions un an avant. En revanche, Canal+ a gagné 135 000 abonnés indirectement via les FAI et autres partenaires.
A l'international, le nombre d'abonnés progresse. C'est notamment le cas en Afrique avec un gain d'un million d'abonnés en un an.
Au total, le groupe Canal+ comptabilise 16 millions d'abonnés contre 14,6 millions un an plus tôt. Le chiffre d'affaires du groupe s'élève à 2,575 milliards d'euros au premier semestre 2018, en léger recul de 0,8%. Le redressement de Canal+ France se poursuit, indique Vivendi. Le groupe prépare son avenir en France, qu'il voit «très positif».
Comme cela ne suffisait pas, le groupe Bolloré, qui dirige Vivendi, lequel régit Canal+ a annoncé la fin prochaine de son service VOD Studio + à ses abonnés.
Le service Svod de séries courtes du groupe Canal+, va baisser rideau d'ici quelques semaines, selon Electron Libre, qui rapporte cette information.
Pas d'explications concernant cette décision mais il y a fort à parier que c'est une absence de résultats et des objectifs de recrutement d'abonnés qui auront eu raison du service, pourtant novateur et dans l'air du temps. C'est un énorme grand coup sur le groupe qui n'arrive même pas à concurrencer sur le terrain du numérique et de la 4G.
A cela s'ajoute la fin de certains programmes célèbres, comme les Guignols de l'info qui allaient fêter leurs 30 ans: 1988-2018.
Canal+ a annoncé l'arrêt des Guignols de l'info, émission culte présente à l'antenne depuis 30 ans, qui n'ira pas plus loin. Son histoire pourrait même se terminer dans la douleur, puisque l'équipe des Guignols pourrait se mettre en grève.
Après des modifications de sa ligne et le licenciement des auteurs Lionel Dutemple, Julien Hervé, Philippe Mechelen et Benjamin Morgaine, l'émission n'était plus la même depuis 2015 et ses audiences n'ont, dès lors, pas cessé de s'effondrer. De là à retrouver l'émission sous un autre nom sur TF1 ou TMC, il n'y a qu'un pas...
Combien de temps va résister la chaîne cryptée française à la concurrence? Après la fermeture de ses grands programmes, la fin de son monopole sur le football, il lui reste encore le cinéma pour tenir le coup mais pas pour longtemps, face à l'avancée phénoménale de Netflix.