Netflix produit la première série fantastique arabe

Dans le but de décrocher de nombreux marchés dans le Monde arabe, la plateforme vidéo américaine Netflix a annoncé cette semaine la production de sa première série totalement en arabe.
La plateforme de vidéo à la demande (VOD) diffuse de nombreuses séries sous- titrées mais elle n'avait pas créé encore de production locale destinée au marché arabe. Ainsi, après l'Inde et la Turquie, Netflix compte s'installer également au Moyen-Orient avec sa première série originale en langue arabe.
Jinn, la première série originale en langue arabe sur Netflix, lancée en Jordanie le 13 août a été tournée dans ce pays pas encore touché par les révolutions arabes. Le drame de la jeunesse arabe, qui devrait être diffusé en 2019, a commencé sa diffusion avec comme décor la capitale jordanienne, Amman.
Mêlant des éléments surnaturels à une angoisse savonneuse, la série de six épisodes suivra un groupe d'adolescents arabes dont les liens et les romans naissants sont mis à l'épreuve lorsqu'ils invitent à leur insu des djinns, des créatures surnaturelles. Bonnes batailles maléfiques au milieu de l'amitié, de l'amour et de l'aventure.
Mira (Salma Malhas), une adolescente rebelle qui regrette la perte de sa mère, apprend à aimer à nouveau lorsqu'elle rencontre Keras (Hamza Abu Eqab), un djinn chargé de surveiller les djinns des justiciers. Pendant ce temps, Yassin (Sultan Al Khalil) construit une amitié surnaturelle avec la vengeance Vera (Aysha Shahal toujours), et Mira, Fahed (Yaser Al Hadi) et Layla (Ban Halaweh) doivent le sauver avant qu'il ne soit trop tard. Produite par Kabreet Productions, la série sera réalisée par le Libanais Mir-Jean Bou Chaaya (Very Big Shot). Ce dernier a contribué à l'écriture du scénario avec Amin Matalqa, qui réalisera les trois derniers épisodes de la série. Le tournage se déroule actuellement à Amman, la capitale de la Jordanie.
Netflix est toujours à la recherche d'histoires locales avec une perspective intéressante et pertinente à apporter aux écrans du monde entier, a déclaré Erik Barmack, vice-président des séries internationales originales. Avec Jinn, son objectif est de créer un spectacle fantastique sur les jeunes du Moyen-Orient en arabe, qui soit réel, authentique et bourré d'action. Le producteur exécutif et scénariste Elan Dassani a ajouté que la jeunesse arabe est comme les adolescents partout dans le monde, essayant de trouver l'équilibre entre embrasser la culture moderne tout en restant fidèle à leur histoire. La série sera lancée dans le monde entier l'année prochaine. Il faut rappeler que le réalisateur libanais Mir-Jean Bou Chaaya a remporté l'Etoile d'or lors du festival de Marrakech avec son premier film Very Big Shot en 2015.