Les JT de 20 heures des télévisions dans le monde résistent à la concurrence

Quel avenir pour les JT de l'info sur les télévisions aujourd'hui? La transformation audiovisuelle qui a touché notamment le paysage audiovisuel arabe et européen a relégué le JT de 20h, considéré comme la messe de la télévision à des audiences réduites. C'est le cas en Algérie où le JT de 20h de l'Entv a été détrôné par trois JT importants, ceux d'Ennahar TV, Dzair News et Echourouk News. Le JT de 19h à Canal Algérie a été totalement effacé par le JT de Echourouk News selon les derniers sondages. Dans le Monde arabe, El Jazeera ne fait plus l'unanimité. La concurrence de BBC arabic, RT arabia, mais aussi de El Mayadine a réduit l'influence de la chaîne qatarie.
En France, ce n'est pas le cas, malgré la concurrence des chaines d'infos de la TNT, les JT de 20 heures de TF1 et France 2 sont toujours efficaces. Ils ont rassemblé, en moyenne, davantage de téléspectateurs en 2017-2018 que durant la saison précédente.
Selon Médiamétrie, les journaux télévisés de 20 heures de TF1 et France 2 ont rassemblé, en moyenne 5,65 millions pour le JT de la Une et 5 millions pour celui de la Deux, contre 5,5 millions et 4,8 millions en 2016-2017. Le premier a gagné en moyenne 140 000 téléspectateurs, le second 220 000.
Sur une longue période, l'érosion est bien là, puisque le JT de TF1 fédérait, il y a dix ans, plus de 7 millions de téléspectateurs en moyenne tous les soirs. La multiplication du nombre de chaînes et la concurrence des sources d'infos en continu - celles de la TNT mais aussi sur les réseaux sociaux - pouvaient laisser penser que le traditionnel journal télévisé perdrait de son utilité. Il faut croire que la grand-messe du 20 heures a encore de beaux jours devant elle.
En tout cas, TF1 et France 2 font tout pour que leur rendez-vous quotidien avec les Français perdure en fin de journée. Les plateaux et surtout les formules de présentation ont été renouvelés, avec plusieurs intervenants et des approches plus pédagogiques.
Juste avant le stratégique prime time, le JT de TF1 - qui demeure le plus vu en Europe - reste une puissante locomotive pour la publicité. Le spot d'avant et d'après-JT est le plus cher payé par les annonceurs. Pour France 2, c'est la réassurance que son Journal remplit sa fonction dans le service public de l'information. La chaîne publique affirme même que cette dernière saison a été la meilleure depuis 12 ans.
Malgré les bouleversements qu'a connus le paysage audiovisuel mondial avec la multiplication des petites chaînes privées et surtout la multiplication des chaînes d'infos, les télévisions publiques se portent toujours bien.