50% des séries américaines vont disparaître de M6

Décidément, c'est la fin d'une époque. La petite chaîne qui monte M6 a décidé de supprimer 50% des séries américaines et de miser plus dans les séries locales françaises et les émissions d'information. Pendant des années, M6 a été, avec TF1, le diffuseur exclusif des séries fantastiques et pour ados qui ont fait son succès: X-Files, Buffy contre les Vampires, Prison Break, Desperate Housewies, Ncis et autres Sex and the. Aujourd'hui, les fictions qui ont la préférence du public s'appellent surtout Games of Thrones (HBO), Stranger Things (Netflix), The Handmaid's Tale (Hulu). Ce sont visiblement les grandes plates-formes de vidéo à la demande qui dominent le paysage audiovisuel français, qui ont changé la donne, avec la stratégie commerciale des chaînes françaises.
Aujourd'hui, pour alimenter sa grille, M6 va investir davantage dans des programmes produits localement: fictions françaises, grands divertissements et magazines d'information.
M6 proposait une centaine de prime time consacrée aux séries US. Ce sera moitié moins cette saison. Exit Bones, Scorpion ou Once Upon a time (basculé sur 6Ter). Principale raison: en Europe, l'audience des séries américaines est en baisse depuis 5 ans.
M6 va investir dans de nouveaux magazines d'information, tels que «Contre-Enquête», «Nouvelle Vie», présenté par Ophélie Meunier et qui s'intéressera à des familles ayant décidé de changer de vie, ou encore «Welcome», une série docu d'immersion autour du quotidien de gens appartenant à une même communauté. La chaîne mettra également l'accent sur de grands divertissements, ainsi que sur la fiction française. Les téléspectateurs pourront ainsi découvrir une adaptation du film Papa ou Maman, La Faute, un thriller psychologique porté par Valérie Karsenti et Natacha Lindinger ou encore l'adaptation du roman de Michel Bussi Un avion sans elle, avec Bruno Solo et Agnès Soral. Il y a encore 5 ans, les Français regardaient encore largement la fiction US. En 2013, les séries Mentalist, Unforgettable et Dr House en tête, trustaient 58 places au palmarès des 100 meilleures audiences de l'année. En 2017, ce quota a chuté de quatre places. Pendant ce temps, la fiction française qui s'américanise et qui n'était pas très regardée par les téléspectateurs hexagonaux, a repris sa place dans le salon des foyers français. L'an dernier, la fiction française occupait 42 places du Top 100 des plus fortes audiences. Les séries «made in France» sont également un bon moyen pour attirer le public et pour en tirer de meilleures recettes publicitaires, ce qui fait les affaires de Nicolas de Tavernost, le président du directoire du Groupe M6.