Prévisions pour le 24 Octobre 2018

 Adrar Min 22 °C Max 30 °C
30
 Laghouat Min 7 °C Max 19 °C
32
 Batna Min 8 °C Max 15 °C
28
 Biskra Min 13 °C Max 26 °C
32
 Tamanrasset Min 18 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 10 °C Max 18 °C
32
 Alger Min 14 °C Max 22 °C
30
 Saïda Min 7 °C Max 19 °C
32
 Annaba Min 17 °C Max 22 °C
30
 Mascara Min 9 °C Max 20 °C
32
 Ouargla Min 13 °C Max 22 °C
32
 Oran Min 16 °C Max 23 °C
32
 Illizi Min 15 °C Max 23 °C
28
 Tindouf Min 15 °C Max 26 °C
34
 Khenchela Min 8 °C Max 15 °C
28
 Mila Min 12 °C Max 18 °C
28
 Ghardaïa Min 11 °C Max 21 °C
32
Accueil |Culture | L'Ecran libre |

La France gênée par l'influence des médias russes RT et Sputnik dans le Maghreb

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Depuis l'arrivée des médias russes RT Russia Today et le média électronique Sputnik, les lobbyistes français ne dorment plus. Après avoir alerté sur leur force de nuisance concernant le dossier de la Syrie, quand le CSA avait adressé une mise en demeure à la chaîne d'information en français du groupe de télévision russe RT pour manquements à l'honnêteté et à la rigueur de l'information après la diffusion d'un sujet sur la Syrie. Les français relancent l'affaire au sujet des médias russes et leurs lignes éditoriales, en alertant le gouvernement français et ses alliés en Afrique sur leur présence en Afrique et dans le Maghreb. Dans un rapport cosigné par le ministère français des Affaires étrangères et l'Institut de recherche stratégique de l'École militaire française (Irsem), il avertit certains responsables sur l'existence de plusieurs signaux affirmant que l'Afrique pourrait être le prochain terrain de jeu de la guerre informationnelle russe. Le rapport s'alarme notamment d'une «propagation croissante des contenus russes à travers le Web africain francophone», notamment via les sites Web Sputnik et RT (Russia Today). Selon les auteurs, ces médias russes surfent sur la grande popularité des discours anti-occidentaux et trouvent un large public, notamment en Côte d'Ivoire, auprès des partisans de Laurent Gbagbo.«Les théories du complot et autres nouvelles sensationnalistes dont sont friands les médias russes leur permettent d'augmenter considérablement leur audience dans un continent où ce genre de presse à sensation est très populaire», expliquent les experts français.Le rapport déplore également que de nombreux sites africains d'information reproduisent in extenso les contenus de ces médias russes «aux côtés de dépêches des grandes agences occidentales telles que l'AFP ou Reuters». «Au Sénégal, de nombreux articles de Sputnik concernant l'Afrique sont repris par seneweb.com, quatrième site le plus consulté au Sénégal et suivi par plus d'un million et demi de personnes sur Facebook» regrettent les auteurs de ce rapport français, qui redoutent par ailleurs la fascination que la personnalité de Poutine peut exercer sur une partie de la jeunesse du Maghreb et d'Afrique subsaharienne. Dans le Maghreb, plusieurs sites francophones algériens, marocains et tunisiens partagent avec la Russie certaines thèses, notamment sur la Syrie, l'Iran, mais aussi sur les dénonciations de la politique de Trump et la France, ce qui inquiète les Français qui considéraient jusque-là l'Afrique comme un terrain conquis.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha