Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Culture | L'Ecran libre |

Canal+ copie Netflix est mis sur la production internationale

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Dans sa bataille contre les productions internationales de Netflix, le groupe Canal+ encourage de plus en plus les productions originales produites à l'extérieur du territoire français. C'est le cas de la série «Invisibles», qui sera diffusée par Canal+ le 29 octobre 2018. C'est Canal+ Original qui a produit en Afrique une première série de 10x52 min en exclusivité sur l'antenne de Canal+. Coproduite par Canal+ International et produite par Tsk Studios, «Invisibles» est une production de grande envergure, ayant également bénéficié du soutien du Fonds Image de la Francophonie (OIF) et de l'accompagnement de l'Agence française de développement médias (CFI). Réalisée et créée par Alex Ogou, acteur, scénariste, directeur de production et réalisateur ivoirien, la série «Invisibles» retrace le parcours initiatique de Chaka et de sa grande soeur Hadjara qui, du jour au lendemain, décident de quitter leurs parents endettés. «Invisibles» est une série télévisée ambitieuse sur les «microbes», ces bandes d'enfants délinquants dont les crimes violents font les premières pages des médias en Côte d'Ivoire. Elle sera diffusée sur les écrans africains fin octobre. C'est la première fois qu'une fiction traite de ce phénomène de société en Côte d'Ivoire, mais qui touche aussi de nombreuses grandes villes d'Afrique et d'autres continents, notamment en Amérique du Sud. Cette fiction qui nous plonge dans une société ivoirienne qui rechigne à s'interroger sur les causes socio-économiques complexes de cette délinquance juvénile, a demandé trois ans de travail. Elle a été réalisée par une équipe entièrement ivoirienne et burkinabée, a souligné Cécile Gerardin, responsable production-fiction de Canal+ International. La chaîne française, bien implantée en Afrique avec trois millions d'abonnés à ses bouquets, ambitionne de développer une création de qualité sur le continent. Les acteurs d'«Invisibles» sont des jeunes Ivoiriens non professionnels qui ont été formés pendant plusieurs semaines, avant de tourner pendant cinq mois dans différents quartiers populaires d'Abidjan et à l'intérieur de la Côte d'Ivoire. Plus de 1 000 figurants ont été recrutés. Images, décors et costumes soignés, personnages nuancés, la série ambitionne de se démarquer par sa qualité. La grande chanteuse malienne Awa Diabate figure sur la bande originale.
«Invisibles» a déjà été saluée par les critiques en remportant le Prix de la Meilleure fiction francophone étrangère lors du 20ème Festival de la fiction de La Rochelle, en septembre dernier. «Invisibles» est ainsi la première série africaine francophone de 52 minutes primée hors des frontières du continent africain.
Cette nouvelle stratégie de Canal+ s'est attaquée à des tournages en Afrique copie Netflix qui avait remporté un succès international avec des séries tournées en Espagne Casa de papel ou encore au Mexique avec Narcos et El Chapo. Canal+ demeure le premier exportateur de séries vers l'étranger, notamment avec la série d'espionnage «Le bureau des légendes».

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha