Prévisions pour le 15 Decembre 2018

 Adrar Min 7 °C Max 17 °C
32
 Laghouat Min 5 °C Max 13 °C
32
 Batna Min 2 °C Max 9 °C
39
 Biskra Min 8 °C Max 18 °C
23
 Tamanrasset Min 8 °C Max 21 °C
34
 Tlemcen Min 3 °C Max 13 °C
30
 Alger Min 8 °C Max 16 °C
39
 Saïda Min 2 °C Max 12 °C
30
 Annaba Min 12 °C Max 16 °C
23
 Mascara Min 3 °C Max 14 °C
30
 Ouargla Min 10 °C Max 17 °C
32
 Oran Min 8 °C Max 17 °C
30
 Illizi Min 5 °C Max 16 °C
32
 Tindouf Min 10 °C Max 20 °C
32
 Khenchela Min 1 °C Max 8 °C
11
 Mila Min 7 °C Max 12 °C
39
 Ghardaïa Min 7 °C Max 15 °C
32
Accueil |Culture | L'Ecran libre |

Que devient le projet TNT en Algérie et ailleurs?

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Seulement 10% des foyers seraient équipés pour recevoir la télévision numérique terrestre en Afrique. C'est ce qu'a déclaré Christophe Gondry, le directeur général d'Omedia, une agence proposant des études et des données sur le marché africain des médias et de l'audiovisuel.«Selon les estimations, seuls 10% des foyers africains sont équipés pour recevoir la TNT. Au Sénégal, pays que je connais bien, entre 200.000 et 300.000 foyers sont équipés parmi 1,6 million de ménages. Le risque d'abandon est réel car aujourd'hui, les populations sont freinées par le coût de l'équipement, la nécessité de renouveler leur installation audiovisuelle, et tout cela sans percevoir les bénéfices de la TNT», a déclaré Christophe Gondry.Pour le directeur général de Omedia, les autorités doivent expliquer aux populations les bénéfices apportés par la télévision numérique. Il ajoute également que les gestionnaires des plateformes nationales de la TNT doivent s'assurer d'y rendre disponible «du contenu attractif et de qualité, faute de quoi la TNT risque d'être un échec».En Algérie, le projet TNT n'est pas si en retard. Le développement de la TNT a fait l'objet de la communication du DG de l'entreprise de télédiffusion algérienne (TDA), Chawki Sahnine, il y a quelques temps. Ce dernier a expliqué que la TNT a fait son entrée en Algérie à partir de 2010 couvrant 25% du territoire national par le biais de sept stations de diffusion. Ce taux est passé, en 2013, à 55% du territoire national grâce à la mise en service de 50 stations pour atteindre, fin 2016, le taux de 85% après la mise en service de 70 stations de diffusion.Le même responsable a souligné que ce taux atteindra les 95% tout en mettant en exergue les avantages et les services qu'offre la TNT au téléspectateur. Mais sur le terrain, les Algériens n'utilisent pas la TNT, comme il le faut, puisque les démos utilisés par les Algériens demeurent axés sur les télévisions étrangères et aucun démo n'a ciblé les télévisions algériennes. Enfin, il faut préciser qu'en 2017, la population africaine a regardé la télévision en moyenne 3h23 par jour, soit 27 minutes de plus que les 2h56 minutes qui constituent la moyenne mondiale. L'information a été fournie par le site Audience le Mag opéré par Médiamétrie. «En Afrique, la télévision est le média de masse par excellence, doté de quelques spécificités propres au continent comme, par exemple, la consommation collective. La télévision est à la fois un média de divertissement et d'information, apprécié pour son ouverture au monde. Son public concentre un profil un peu plus féminin et le sport mobilise les foules, précise Arnaud Annebicque, directeur du développement Europe & Afrique chez Médiamétrie.Cette domination de la télévision justifie, entre autres, la préférence des annonceurs pour les spots publicitaires télévisés.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha