Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Culture | L'Ecran libre |

TF1 et Vidéo Futur s'associent pour affronter Netlix

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le Groupe privé TF1, appartenant à l'homme d'affaires spécialisé dans le BTP, Bouygues, envisage de se préparer pour faire face à la concurrence, notamment celle de Netflix. C'est pourquoi le Groupe TF1 et l'opérateur fibre Videofutur ont signé un accord pour la distribution de toutes les chaînes en clair de la TNT du Groupe TF1 (TF1, TMC, TFX, TF1 Séries Films et LCI) et des services non linéaires, associés à ces chaînes.Grâce a cet accord, les abonnés Fibre Videofutur bénéficieront des chaînes et des services de TF1, dont les programmes en replay de My TF1 avec des fenêtres de diffusion étendues, des programmes en avant-première de leur diffusion TV et de nouvelles fonctionnalités (Cast, Start-over, nPVR) associées aux contenus du Groupe TF1.Un accord qui renforce le partenariat entre les deux sociétés qui bénéficient également d'un accord sur la distribution du service Tfou Max, des chaînes TV Breizh et Ushuaïa TV, ainsi que l'exploitation en VOD des films de TF1 Studio.Filiale de Netgem, de la CDC et d'Océinde, Vide ofutur opère aujourd'hui sur les RIP déployés dans une trentaine de départements en France principalement situés dans le Nord, l'Est, le Grand Est et la région parisienne. Ces réseaux raccordent environ un million de foyers.Video futur propose ensuite à ces foyers une offre d'accès Internet d'1 gigabit et des services de télévision avec une centaine de chaînes gratuites ou payantes, des offres de replay et de vidéo à la demande ou par abonnement, pour un prix unique de 39,90 euros TTC, hors option (Amazon Prime Vidéo ou OCS).Deux ans après sa création, Video futur compte un peu moins de 30 000 abonnés et a réalisé en 2018 un chiffre d'affaires de 10 millions d'euros. La société prévoit de tripler ce montant d'ici à 2021, profitant du déploiement de la fibre optique dans les régions françaises. Mais pour pouvoir rivaliser avec les quatre grands opérateurs Orange, SFR, Bouygues Télécom et Free qui, eux aussi, commercialisent leurs offres sur les réseaux RIP, Video futur doit pouvoir disposer de la même offre de contenus. «Pour vendre nos abonnements, les facteurs déclencheurs sont tout d'abord la proximité de nos commerciaux, la qualité de l'offre de contenus et un prix attractif», explique Mathias Hautefort, P-DG de Vitis, la société commercialisant l'offre Video futur.Netgem, premier actionnaire de Video futur, vient de lui apporter une plateforme technologique qui lui permettra dans un futur proche, de tolérer à ses abonnés une consommation multiécrans de ses contenus. En rémunération de cet apport, Netgem est remonté au capital de Video futur, à hauteur de 53%. Netgem mise beaucoup sur cette filiale qui promet d'être son relais de croissance, car en 2018, en raison de la forte baisse de son activité de commercialisation de box, le chiffre d'affaires de Netgem a chuté d'un tiers, à 42 millions d'euros et l'accord avec TF1 va relancer son action.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha