Accueil |Culture | L'Ecran libre |

L'Asbu prépare son 50e anniversaire

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

«L'Algérie abritera les réunions périodiques annuelles des radios et télévisions arabes (Asbu) qui auront lieu du 20 au 25 février, à l'hôtel Sheraton», avait annoncé, il y a quelques heures, le directeur du Centre arabe d'échanges d'informations et de programmes de l'Asbu. Mohcen Karim Slimani, ex-directeur de la Radio algérienne internationale. Ce dernier a indiqué que ce sont 14 pays arabes qui ont déjà confirmé leur participation à cette manifestation, en plus des invités de l'Eurovision, Asiavision et l'Union des radios et télévisions africaines. Depuis des années, la Tunisie et l'Algérie se disputent la gestion de cette instance audiovisuelle arabe. Si le siège est à Tunis, le plus gros du travail se fait ailleurs. L'Asbu (Union des radios arabes), qui est basée à Tunis depuis 1979, est l'une des plus anciennes organisations panarabes, puisque sa création remonte à 1969. Elle offre de précieux services aux radios et aux chaînes de télévision des pays membres, notamment une assistance technique, les échanges d'émissions sportives, de variétés et d'informations, ainsi que la couverture des grands événements dans la région arabe et ailleurs, ainsi que des stages de formation et recyclage pour les personnels des radios et télévisions arabes. Le Conseil exécutif de l'Asbu avait retenu, lors de sa dernière réunion, la proposition du ministère de l'Information du Soudan, de célébrer le cinquantenaire de cette organisation, au début dur mois de février. Mais aucune indication n'a été lancée à ce jour, concernant cet anniversaire et le programme qui se prépare. Alger sera sans doute l'espace de sa médiatisation. Alger abritera la réunion périodique durant laquelle il sera également question d'évaluer les réalisations accomplies en 2018 et d'évoquer les éventualités d'échanges d'informations en temps réel, en se mettant au diapason des nouvelles technologies. Durant l'année 2018, l'Algérie a enregistré 3900 heures d'échanges radiophoniques en programmes et news, à raison de 8 heures par jour et recensé 5 heures de programmes algériens utilisés dans le cadre des échanges, précisant que pour la télévision, plus de 14.000 sujets, dans différents domaines, ont été échangés en 2018, dont 1500 sujets en Asbu Cloud, une nouvelle plateforme créée par l'Asbu qui permet aux télévisions arabes d'utiliser le Cloud, dans les échanges, sans passer par la station Menos. La nouvelle plateforme utilisée depuis une année, facilite l'échange d'informations et de news rapides, notamment; pour la télévision par exemple, plus de 380 heures d'échanges de programmes ont été recensées touchant essentiellement au tourisme, à l'éducation, à l'histoire et au sport.Selon M. Slimani, l'année 2018 a été marquée par la diversification et le renouveau en matière d'échange de programmes et d'informations à travers l'utilisation des nouvelles technologies qui ont permis à l'Union d'accomplir son rôle de leader dans le domaine.L'Union des radios et télévisions africaine offre plusieurs formations pour les coordinateurs de télévisions africaines, au niveau du centre d'Alger qui s'inscrit dans le cadre des échanges entre l'Asbu et l'Union africaine.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha