Accueil |Culture | L'Ecran libre |

Canal+ renforce sa présence au Fespaco

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le Groupe français Canal+, très présent en Afrique, envisage de renforcer son partenariat avec le Fespaco, le plus ancien festival en Afrique. Durant la 26ème édition du Fespaco, Canal+ va contribuer financièrement à une formation des jeunes talents en prenant en charge les experts et formateurs. Inscrite sous le thème «Mémoire et avenir des cinémas africains», la 26ème édition du Fespaco qui se tiendra à Ouagadougou (Burkina Faso) du 23 février au 2 mars 2019, marquera le cinquantenaire du festival. Canal+, partenaire depuis 10 ans, renouvelle son engagement auprès du festival en finançant cinq prix. L'Afrique au féminin, un des projets phares du Groupe, a permis en 2018 de mettre l'accent sur la formation des femmes aux métiers de l'audiovisuel. Le Fespaco sera aussi l'occasion pour le Groupe de sensibiliser ses pairs sur la place de la femme dans cette industrie. Acteur très engagé pour la formation et la promotion des artistes africains, il s'est illustré ces derniers mois en multipliant les formations à travers les capitales africaines: Abidjan, Bamako puis Cotonou. Canal+ s'associe également à Patou Films International et au Fespaco, dans le cadre de «La nuit de la série africaine», le jeudi 28 février 2019 dès 18h. Seront, entre autres, projetées six séries coproduites par Canal+, A+, la chaîne de divertissement de Canal+ et Nollywood TV. Cette projection de programmes courts se terminera par la remise du prix de la meilleure série et le prix spécial du jury, par Canal+. Le Fespaco, qui est l'une des plus grandes manifestations cinématographiques du continent africain, rassemble, tous les deux ans, tous les acteurs du cinéma africain et international, l'occasion pour les professionnels du secteur de récompenser les meilleures productions et échanger sur les grands enjeux du cinéma en Afrique. Ainsi, plusieurs tables rondes se succèderont et les participants pourront aborder des thèmes divers et variés tels que «La place et le rôle des femmes dans le cinéma africain», «l'évolution du cinéma africain à la croisée des chemins: vers l'industrialisation» ou encore «Confronter notre mémoire et forger l'avenir du cinéma panafricain dans son essence, son économie et sa diversité». Cette nouvelle édition du Fespaco, qui a pour pays invité d'honneur le Rwanda, mettra en compétition 120 films en provenance de 16 pays du continent. Alain Gomis Félicité, 2017, Moussa Touré La Pirogue, 2013 et Abdherrahmane Sissako Heremakono, 2003 font partie des réalisateurs célèbres déjà primés lors des précédentes éditions. Pour David Mignot, directeur général de Canal+ Afrique, le Fespaco est devenu une référence pour tous les amoureux du cinéma africain. Canal+ est fier de pouvoir célébrer cette année le cinquantenaire du festival.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha