Accueil |Culture | L'Ecran libre |

Canal + relance son service vidéo à la demande pour contrer Netflix

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

C'est ce mardi 12 que le Groupe Canal+ lance son offre de séries en streaming. Baptisée Canal+ Séries, cette offre, qui va tâcher de faire de l'ombre à Netflix sur le territoire français, proposera des milliers d'heures de séries, parmi lesquelles «Engrenages», «Hippocrate», «Versailles», «Platane», «Guyane» ou «Killing Eve». À l'occasion de son lancement, cette nouveauté proposera en exclusivité «DeadlyClass», suivie de la nouvelle saison de «Gomorra».Canal+Séries est accessible sans engagement et ne nécessite pas d'abonnement préalable aux offres Canal. Un même abonnement permet jusqu'à 4 flux simultanés avec un prix évolutif pour favoriser le partage des codes d'accès: 6,99 euros pour 1 utilisateur, 9,99 euros pour 2 utilisateurs et 11,99 euros pour 4 utilisateurs. Disponible au lancement via myCanal et en OTT, l'offre a vocation à être distribuée sur l'ensemble des plateformes qui, aujourd'hui, proposent les offres Canal. A noter que la 4K sera disponible pour plusieurs séries, dès l'offre de base Canal+ lancera un service qui devrait être consacré aux séries à partir du 11 mars prochain. Avec un tarif qui ne devrait pas excéder les 10 euros, Canal+ Séries souhaiterait se positionner pour concurrencer Netflix ou encore Amazon Prime Video. C'est suite aux derniers résultats publiés par le groupe Vivendi pour l'année 2018 qui montrent que le groupe Canal+ perd toujours des abonnés sur le territoire français. En 2018, ce sont près de 300 000 abonnés que le groupe Canal+ a encore perdu en France, malgré une embellie pour la chaîne Canal+ qui a regagné de nombreux abonnés dans l'Hexagone.Si les chiffres publiés mettent en évidence la perte d'abonnés directs, on peut toutefois constater un ralentissement de l'hémorragie. Autre mauvais coup pour Canal+, c'est également la perte de 24 000 abonnés recrutés par les fournisseurs d'accès Free, Orange et Bouygues Telecom grâce aux accords de distribution noués avec ces derniers.Canal + tente de se relancer après avoir subi le départ de nombreux abonnés en 2018, à l'image de CanalPlay, qui avait perdu 600 000 abonnés en 2 ans. Avec 4,73 millions d'abonnés, Canal + a perdu 217 000 abonnés directs, l'an dernier, alors que Netflix compterait cinq millions d'abonnés en France, selon le quotidien Le Figaro. Dans un communiqué, la chaîne explique avoir lancé cette nouvelle offre pour mieux répondre «aux nouvelles habitudes du public» et «toucher de nouvelles audiences, en France et bientôt à l'international». Alors qu'on le pensait mort et enterré, le service de SVoD de Canal+ pourrait renaître de ses cendres. Ceci au moment où Netflix est arrivé en France, le seul acteur de vidéo à la demande, c'était CanalPlay, avec 800 000 abonnés qui était présente, mais elle a eu l'interdiction d'avoir des exclusivités face à Netflix et Amazon. Résultat des courses: pour cette injonction qui vient d'être levée [en juin 2017] par l'autorité de régulation, CanalPlay est passé de 800 000 à 200 000 abonnés. C'est terminé pour CanalPlay. Visiblement Canal+ a réussi à reprendre le dessus, la guerre continue «to be contunued».

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha