Accueil |Culture | L'Ecran libre |

Apple va lancer son service vidéo pour concurrencer Netflix

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

«Netflix, c'est un peu le LinkedIn du cinéma.» Laiss Kamal, directeur général, France, Evry, 1987

C'est ce lundi 25 mars que le géant américain Apple va lancer son service de vidéo à la demande, et concurrencer le géant du service Netflix. Après Amazon et en attendant Disney, la bataille pour l'offre de divertissement audiovisuel a commencé entre le constructeur américain de Macintosh et Iphone. C'est le grand coup d'Apple. On ne connaît ni le nom de ce service ni comment il sera diffusé ni combien ce service coûtera. Mais on sait que ce sera annoncé à 18 heures, heure européenne. En fait, on sait une chose à propos de ce nouveau service, c'est qu'il est prêt à la pouille et à la baston. Selon le Wall Street Journal, Apple a baptisé cette opération: «Tueur de Netflix». Près de 140 millions d'abonnés dans le monde, 15 milliards de chiffre d'affaires en 2018, ce qui a donné des appétits de l'audiovisuel. Netflix n'est pas le seul. En face, son principal concurrent c'est Amazon Prime avec ses 100 millions d'abonnés dans le monde, puis il y a Hulu, un service en ligne uniquement disponible aux Etats-Unis, qui diffuse La Servante écarlate et pas mal de sports et compte 25 millions d'abonnés. Disney va lancer son service en ligne, pour un budget qui est évalué entre 20 et 60 milliards de dollars et seul diffuseur de films Disney, Marvel ou Lucasfilm comme Indiana Jones. On rajoute à ça Google et YouTube qui lancent des séries et peut-être Facebook. Avec tout ça, le prochain verre que vous boirez avec vos amis, c'est dans 20 ans et pas trop tard, parce qu'il y a le nouvel épisode de Casa de papel qui va commencer. Concernant Apple, on pourrait retrouver une série humoristique emmenée par Jennifer Aniston et Reese Witherspoon, une série signée Damian Chazelle, le réalisateur de La La Land, une autre série produite par M. Night Shyamalan et une autre produite par Spielberg, un remake d'une série des années 80 baptisée Amazing Stories. Personne ne le sait, mais au niveau budget on est loin de la version série du Seigneur des anneaux lancée par Amazon qui pourrait coûter près d'un milliard pour son développement. Aux Etats-Unis, la moyenne est d'être abonné à quatre services de vidéo à la demande, vu le temps pour choisir un programme juste avec Netflix, je n'imagine pas les soirées des familles nombreuses! Au fait dans cette guerre, la France est présente aussi avec le service Salto, qui doit réunir chaînes privées et publiques dans un service de vidéo à la demande. Il devrait arriver avant la fin de l'année.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha