Accueil |Culture | L'Ecran libre |

Canal + utilise Nagra pour lutter contre le piratage

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

StudioCanal, filiale du Groupe Canal+, a déployé la technologie de filigranage NexGuard de Nagra, pour protéger la distribution internationale de ses contenus. Ce dispositif, imperceptible et robuste, est intégré de manière transparente dans chaque contenu pré-diffusé avant sa distribution internationale. Jean-Pierre Boiget, responsable de la distribution du StudioCanal, reconnaît que l'ajout du filigrane NexGuard vient donner une tranquillité d'esprit, protégeant le contenu pendant sa distribution en aval, en dissuadant quiconque de le récupérer, toute intrusion pouvant être localisée.Outre le fait d'éviter des pertes économiques substantielles, ce système vient également offrir une fenêtre de temps accrue pour les activités de promotion et de marketing aux distributeurs internationaux. Cette décision de Canal + a été prise, suite à la perte de 99 000 abonnés français au premier trimestre de cette année. Le Groupe Vivendi avait annoncé qu'«au premier trimestre 2019, le chiffre d'affaires du Groupe Canal+ s'établissait à 1 252 millions d'euros, contre 1298 millions d'euros au premier trimestre 2018», soit une baisse de 3,6% en un an. Pour Maxime Saada, le piratage et le succès de Netflix sont la raison de la baisse du parc d'abonnés de Canal+ en France. Il est vrai que Netflix (et ses concurrents) ne cessent de se développer en France et que le piratage des contenus de Canal+ (notamment les séries originales) coûterait 500 000 abonnés à Canal+, selon le patron du Groupe. Pourtant, tout se passe très bien pour le Groupe Canal+ au-delà des frontières françaises, notamment en Afrique. «Les activités à l'international continuent de fortement progresser. Le nombre d'abonnés y a augmenté de près de 700 000 sur 12 mois glissants, sur toutes les régions du monde contribuant à cette amélioration», selon Vivendi. De bon résultats à l'étranger, qui ne suffisent pas à compenser les pertes françaises. Le Groupe Canal+ continue son développement à l'étranger et envisage de lancer un bouquet en Afrique anglophone. Le Groupe suisse Nagra, spécialisé dans la protection de contenus, a été sélectionné par le groupe Vodafone pour fournir son service de protection de nouvelle génération SSP (Security Services Platform) dans plusieurs pays. Dans un premier temps, ce déploiement aura lieu en Italie, Grèce, Espagne et Nouvelle-Zélande, mais il devrait s'étendre rapidement à d'autres territoires européens, notamment de l'Est. Solution basée sur le cloud, elle permet à Vodafone de sécuriser plusieurs types de réseau - y compris Iptv, diffusion hybride et OTT - en utilisant une plate-forme unique de protection du contenu, simplifiant les opérations et réduisant les frais généraux, tout en permettant de satisfaire les exigences des détenteurs de droits de cinéma et de sport en matière de protection de contenu. Les chipsets TV de nouvelle génération de Novatek, l'un des plus importants concepteurs de puces sans ordinateur au monde, prendront en charge, de manière native, les systèmes Nagra Connect et TVkey Cloud. Les téléviseurs intelligents, dotés de la technologie TVKey Cloud, permettent aux consommateurs d'accéder immédiatement au contenu de diffusion de qualité supérieure sur leurs nouveaux téléviseurs intelligents, sans avoir à utiliser un périphérique externe, par le biais d'une application TV.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha