{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Institut Cervantes

Vers un nouveau centre culturel à Constantine ?

L’Espagne a proposé l’ouverture, à Constantine, d’un nouveau centre culturel de l’Institut Cervantes pour l’enseignement de la langue espagnole, a fait savoir, dimanche dernier à Alger, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement et ministre de la Culture par intérim, Hassane Rabhi. Lors d’une audience accordée au directeur général de l’Institut Cervantes, Luis Gracia Montero, le ministre a affirmé que l’Algérie «accueille favorablement cette proposition», et les deux parties œuvrent à la consolidation des relations culturelles au regard de leur importance dans le renforcement des relations entre l’Algérie et l’Espagne», qui connaîtront un développement «considérable», dans tous les domaines culturel, politique et économique. Les relations bilatérales sont «exceptionnelles» et les deux pays ont «la volonté» de les hisser à de nouvelles «étapes qualificatives», à même de raffermir les liens d’amitié entre les deux pays et les relations de bon voisinage, a ajouté Rabhi. De son côté Luis Gracia Montero a mis en avant l’importance d’ouvrir de nouveaux centres en Algérie et la volonté de son pays à «renforcer la coopération dans le domaine de l’histoire et de la mémoire commune avec l’Algérie, qualifiant les relations entre les deux pays de ‘’bonnes’’». Le directeur général de l’Institut Cervantes a salué «l’intérêt» que portent les étudiants algériens à la langue et à la culture espagnoles, précisant que les centres culturels Cervantes d’Oran et d’Alger comptent parmi les centres qui connaissent un engouement de la part de cette catégorie.
Le directeur général de l’Institut Cervantes supervise plus de 800 centres repartis sur 44 pays.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours