{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Son DG de la région Moyen-Orient et Afrique dépêché à Alger

KIA met fin aux spéculations

Ce haut responsable du géant sud-coréen a rappelé que son entreprise était actionnaire dans l’usine Gloviz, tout en réaffirmant la détermination des deux partenaires à aller vers la fabrication automobile qui commencera prochainement par le « Full CKD ».

KIA El Djazair fête sa première année ! Un anniversaire qui intervient dans une période de troubles pour l’industrie automobile algérienne en général et cette entreprise en particulier. «Le véhicule ‘’made in bladi’’ survirera-t-il ou pas ?», est la grande interrogation du moment. Pour éteindre cette polémique, KIA monde a dépêché en Algérie son DG de la région Moyen-Orient et Afrique. Kim Kyoung Hyeong ne s’est pas contenté d’une simple présence à ces festivités. Il a envoyé des messages forts pour réaffirmer la détermination du géant sud-coréen à prendre l’accent algérien. Ainsi, ce haut responsable du géant sud-coréen, qui a rappelé que son entreprise était actionnaire dans l’usine Gloviz, a exprimé la fierté de la maison mère Kia Motors Corporation de «sa relation de confiance avec Gloviz et Kia El Djazair, sociétés sœurs, respectivement de montage de véhicules de marque KIA et de distribution».
Une relation qui, selon ses dires, a permis au groupe algérien d’atteindre très rapidement les objectifs tracés. Le président-directeur général de Kia Motors Corporation Moyen-Orient et Afrique a soutenu que «la vision de l’usine de Gloviz du groupe Global vise à créer une véritable base industrielle dans le domaine de l’automobile grâce à un plan commercial sérieux et stratégique, avec un partenaire dont la réputation et la crédibilité sont incontestables». Il met en avant la vision de Gloviz qui vise à augmenter progressivement son niveau d’intégration afin de passer très rapidement du montage à la fabrication.
«La vision Gloviz a commencé à produire un réel tissu de sous-traitance dans le pays par la création de 1 000 petites et moyennes entreprises», a-t-il souligné. «Nous avons été impressionnés par ses progrès rapides dans le domaine de la manipulation et de la fabrication de pièces et d’accessoires automobiles, afin d’atteindre un taux élevé d’intégration et d’investissement chez les jeunes et d’assurer une formation remarquable en apportant la technologie à l’horizon 2020», a-t-il assuré avec beaucoup de fierté. «Nous croyons fermement en la capacité de Gloviz à répondre aux attentes de l’État algérien de mettre en œuvre la pleine industrialisation Full CKD, la première du genre en Afrique», a-t-il poursuivi. «Elle est la seule entreprise à avoir fourni un plan d’entreprise crédible pour le Full CKD dont les travaux de finalisation de l’usine sont en cours», a soutenu le même responsable.
Une façon pour «KIA monde» de montrer que la situation actuelle n’affecte en rien ses ambitions algériennes. D’ailleurs, ce manager a rappelé que son entreprise était actionnaire dans cette usine qu’il veut comme une référence africaine. Il rassure donc quant à la détermination des deux partenaires à aller vers la fabrication automobile qui commencera prochainement par le «Full CKD».
«Le partenariat de Kia Motors Corporation avec le partenaire algérien Gloviz a dépassé toutes les attentes. On a développé la marque, tout en réussissant le défi du montage des voitures en respectant la qualité du produit» , a-t-il résumé non sans promettre que le plus beau restait à venir. KIA met donc fin aux spéculations…

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours