{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Commerce extérieur durant les six premiers mois de 2020

Net recul des recettes en devises

Le déficit commercial s’est creusé davantage.

Les recettes globales d'exportation ont reculé de plus de 35% durant le premier semestre de l'année en cours par rapport à la même période en 2019. Cela est dû, essentiellement, à la chute des cours internationaux du baril et la baisse du volume des hydrocarbures destiné à l'exportation. Les baisses des prix à l'exportation, particulièrement, celle des hydrocarbures, associées aux baisses en volume ont eu «un impact négatif sur nos recettes globales d'exportation, qui ont reculé de 35,9%» durant les six premiers mois de cette année par rapport à la même période en 2019, a relevé l'Office national des statistiques (ONS). Le ministre de l' Energie, Abdelmadjid Attar, faut-il le rappeler, a affirmé récemment à l' APN que «la production des hydrocarbures a enregistré une baisse de 10% entre janvier et septembre 2020 par rapport à la même période en 2019». Ce recul a été justifié par le ralentissement de l'activité économique en raison de la crise sanitaire de Covid-19. Par conséquent, les réserves de change vont de nouveau chuter et descendront sous la barre des 47 milliards de dollars en 2021. La baisse des prix à l'exportation des marchandises s'explique par «les baisses de 30,4% des prix des hydrocarbures et des prix des exportations des produits hors hydrocarbures (PHH) de 1,6% durant la même période», selon les explications de l'Office. Durant les six premiers mois, le volume des exportations algériennes a baissé de 35,9% pour totaliser 1 365,0 milliards de DA contre 2 129,8 milliards de DA à la même période de l'année précédente, a détaillé l'ONS. Quant aux importations, elles ont atteint 2 128,4 milliards de DA durant les six premiers mois de l'année en cours, contre 2 660,0 milliards de DA à la même période en 2019. Malgré une baisse en valeur de 20% enregistrée, le déficit commercial s'est creusé davantage. Il est passé de 530,2 milliards de DA au 1er semestre 2019 à 763,4 milliards de DA à la même période de l'année en cours. De même, impacté par ces résultats du commerce extérieur, le taux de couverture des importations par les exportations est passé de 80,1% durant les six premiers mois de 2020 à 64,1% durant la même période de l'année précédente. A titre de rappel, durant 2019, les prix à l'exportation des marchandises ont reculé de 7,3%, alors que les prix à l'importation ont affiché une légère hausse de 0,9%. Par ailleurs, les prix à l'exportation des marchandises en monnaie locale, hydrocarbures compris, ont enregistré une baisse de 28,7%, durant le 1er semestre 2020 par rapport à la même période de 2019, tandis que les prix à l'importation affichaient une augmentation de 2,1%, a-t-on appris.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours