{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Consommation en énergie électrique

Pic record ces dernières 48 h

Un pic record ayant atteint 15 044 MW, a été enregistré dimanche dernier, d’après les informations de l’opérateur du système électrique national (OS), filiale du groupe Sonelgaz.

L’épisode caniculaire que vit le pays ces derniers jours, a conduit à une surconsommation de l’énergie électrique. Conséquence : un pic record ayant atteint 15 044 MW, a été enregistré dimanche dernier, d’après les informations fournées par l’opérateur du système électrique national (OS), filiale du groupe Sonelgaz. « Le pic enregistré à 14h15 représente une hausse de 10% par rapport à 2018 », a-t-on souligné.
Cette cime a été constatée après celle enregistrée un jour auparavant, avec 14 346 MW, suite aux températures très élevées enregistrées dans l’ensemble des régions.
On indique néanmoins que « le niveau de production électrique a atteint samedi dernier 16 267 MW, soit une réserve de 1 921 (la différence entre la consommation et la puissance disponible). Ainsi, le taux de réserve (niveau de réserve par rapport à l’électricité produite) a baissé samedi dernier à 13,4%, alors qu’il a varié entre 18% et 24% durant la semaine dernière.
Il faut signaler que la hausse du mercure a poussé les citoyens à se rabattre, de façon massive, sur les appareils de climatisation, sachant encore que certains d’entre eux disposent de plus d’un climatiseur dans un seul foyer.
Pour faire face à cette situation qui revient pratiquement chaque été, Sonelgaz a dû mettre en place de gros moyens pour éviter le recours massif au délestage électrique. Cela dit, certaines localités de la capitale ont été privées de courant pendant toute la nuit de dimanche dernier.
Le ministère de l’Energie avait déjà fait état de l’amélioration de la fourniture des foyers algériens en énergie électrique, et ce, comparativement aux années précédentes.
Pour expliquer cette hausse, ce département a souligné que « la demande en énergie électrique a connu une croissance importante atteignant, en termes de PMA, une évolution de près de 5% sur le réseau interconnecté Nord, en comparaison avec la PMA enregistrée durant l’été 2018».
Les services relevant du même ministère s’attendent, par conséquent, à l’enregistrement d’autres pics de consommation au cours de cette saison.
De son côté, l’opérateur du système électrique prévoit pour cet été, de nouveaux pics pouvant atteindre 15 600 MG durant les semaines à venir, au cas où les conditions climatiques actuelles perdurent. Avec des températures «normales», la consommation maximale sera de 14 600 MW. « Le potentiel de consommation durant la période entre juillet et la mi-août est très élevé, avec le mouvement de déplacements prévu des estivants», a-t-on expliqué. Le ministre de l’Energie a rappelé quant à lui, que le Groupe Sonelgaz avait préparé un plan d’investissement pour l’amélioration des infrastructures, permettant de faire face à ces niveaux élevés de consommation. Selon les chiffres du ministre, une capacité de 20 000 MW est déjà installée avec 30 000 km de lignes moyenne et haute tension, 345 transformateurs, ainsi que 21 000 km de lignes de transport de gaz. Il a, par ailleurs, invité les citoyens à rationnaliser la consommation de l’électricité dont la production, rappelle-t-il, dépend du gaz.
«Même si les taux de réserves sont rassurants et si nos capacités actuelles permettent de faire face aux pics, il demeure impératif de changer notre modèle de consommation électrique », prévient-il.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours