{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Journée mondiale de lutte contre le cancer

Un nouveau plan est nécessaire

On s’attend à l’ouverture de 41 services et de 77 unités de chimiothérapie, ainsi que 20 centres de cancérologie, dont 6 dans le secteur privé..

Le cancer est en nette progression. Les chiffres indiquent que cette maladie silencieuse fauche de plus en plus de vies. à l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le cancer, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, le professeur Abderrahmane Benbouzid, a dévoilé, hier à Alger, le lancement d'une nouvelle stratégie de lutte contre le cancer, qui s'étendra de 2021 jusqu' à 2025. Le but de cette stratégie est la prévention en premier lieu et l'amélioration de la prise en charge en second plan. Lors de l'ouverture des journées d'information et de sensibilisation organisées par le ministère de la Santé, à l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le cancer, le ministre a indiqué qu'«après avoir évalué le premier Plan national de lutte contre le cancer 2015-2019, une deuxième stratégie de lutte contre le cancer sera lancée en 2021-2025».
Pour le premier responsable de la santé, l'amélioration de la prise en charge, la bonne formation des praticiens de la santé pour améliorer leurs compétences médicales et paramédicales, l'organisation du réseau de parrainage médical, conformément au plan de santé et aux moyens disponibles, sont les priorités du nouveau plan. Cette nouvelle stratégie, selon le ministre, est également basée sur le soutien et la promotion de l'industrie pharmaceutique pour le traitement des patients atteints de cancer, mais «le travail d'équipe, coordonné, reste- en conséquence - le moyen le plus efficace pour réduire la propagation du cancer».
Se référant au plan cité, le ministre a déclaré, sur la base d'une étude réalisée par un groupe de chercheurs, que le Plan national de lutte contre le cancer est largement satisfaisant.
Par ailleurs, et dans ce même sillage, le même responsable a promis de fournir les moyens et les conditions appropriés pour améliorer le traitement, que ce soit par chimiothérapie ou par radiothérapie,
en ouvrant 41 services et 77 unités de chimiothérapie, ainsi que 20 centres de cancérologie, dont 6 dans le secteur privé. S'agissant des médicaments, le ministre affirme que le budget, pour l'acquisition des médicaments et consommables nécessaires au traitement du cancer, a été alloué aux hôpitaux de la Pharmacie centrale. On note, dans ce sens, que le budget alloué à l'acquisition de ces médicaments a dépassé 64 milliards de dinars en 2018, ce qui représente 60% des ventes totales des hôpitaux de la Pharmacie centrale. Pour rappel, les spécialistes indiquent que le dépistage précoce et la prévention jouent un rôle primordial dans la lutte contre le cancer.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré