Prévisions pour le 20 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 37 °C
32
 Laghouat Min 17 °C Max 29 °C
30
 Batna Min 12 °C Max 24 °C
30
 Biskra Min 20 °C Max 34 °C
34
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
28
 Tlemcen Min 16 °C Max 25 °C
34
 Alger Min 20 °C Max 25 °C
4
 Saïda Min 15 °C Max 26 °C
30
 Annaba Min 21 °C Max 27 °C
4
 Mascara Min 16 °C Max 25 °C
30
 Ouargla Min 26 °C Max 35 °C
30
 Oran Min 21 °C Max 25 °C
30
 Illizi Min 22 °C Max 34 °C
30
 Tindouf Min 26 °C Max 36 °C
32
 Khenchela Min 13 °C Max 22 °C
47
 Mila Min 17 °C Max 24 °C
4
 Ghardaïa Min 21 °C Max 31 °C
30
Accueil |L'Editorial |

Pari gagné

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le Forum international de l'Energie et la réunion informelle de l'Opep se sont clôturés, hier, sur une note optimiste. Tous les pays présents à ces deux événements auront contribué d'une manière ou d'une autre à faire avancer le débat énergétique mondial, pour les uns, et rapprocher les points de vue sur la question de la stabilité des prix du pétrole, pour d'autres. En fait, Alger aura réussi le pari de raccourcir les distances, briser les glaces et surtout créer une dynamique nouvelle. On peut dire ce qu'on veut sur les résultats de ces deux rendez-vous, sauf qu'ils n'ont servi à rien. Et pour cause, que ce soit dans le cadre du Forum ou celui de la réunion informelle, le Centre international des conférences aura joué pleinement son rôle. Des dizaines de réunions y ont été tenues en quelques heures. En mettant les durées des rencontres les unes à côté des autres, on déboucherait sur des centaines de milliers d'heures de discussion entre pays de l'Opep que tout séparait, entre des producteurs hors Opep et membres du cartel pétrolier.
Les pays consommateurs ont eu l'occasion d'exprimer leur position et toucher du doigt la problématique posée par le double évènement d'Alger. Bref, la «Planète pétrole» a réalisé, en quelques heures, un travail qui aurait pris des semaines grâce au crédit dont bénéficie l'Algérie auprès de nombreux pays du monde. Disons-le clairement, la diplomatie algérienne a réussi la gageure de contracter le temps pour en faire le meilleur usage possible. En mettant dans l'arène du CIC tous ses diplomates, l'Algérie a accompli l'essentiel de la mission qui était la sienne dans ce Forum. Seule capitale du monde qui peut se targuer d'avoir de bonnes relations avec Moscou, Riyadh et Téhéran, Alger est véritablement à équidistance de tout ce beau monde et sa voix est entendue. Le fait qu'aucun pays de l'Opep et aucun grand producteur hors Opep n'aient manqué à l'appel est une preuve éclatante de l'excellente réputation de la diplomatie algérienne.
Cela pour les aspects formels de ces deux rencontres qui ont tenu en haleine la majorité des pays de la planète. Pour ce qui concerne l'action de l'Algérie, on aura déduit, à bien lire les déclarations des principaux protagonistes sur le dossier de la production de l'Opep, que les propositions de l'Algérie ont été prises au sérieux et elles constituent incontestablement des éléments susceptibles de faire avancer les débats. En tout cas, il est entendu qu'aucune nation qui a pris part au rendez-vous d'Alger n'en est sortie sans enseignement. En cela, l'Algérie a remporté son grand pari.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha