Prévisions pour le 27 Septembre 2018

 Adrar Min 25 °C Max 31 °C
23
 Laghouat Min 17 °C Max 24 °C
30
 Batna Min 10 °C Max 21 °C
30
 Biskra Min 17 °C Max 30 °C
34
 Tamanrasset Min 20 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 12 °C Max 24 °C
47
 Alger Min 19 °C Max 25 °C
32
 Saïda Min 15 °C Max 25 °C
30
 Annaba Min 18 °C Max 23 °C
30
 Mascara Min 15 °C Max 27 °C
30
 Ouargla Min 20 °C Max 27 °C
30
 Oran Min 21 °C Max 26 °C
34
 Illizi Min 21 °C Max 31 °C
30
 Tindouf Min 23 °C Max 32 °C
34
 Khenchela Min 8 °C Max 20 °C
30
 Mila Min 12 °C Max 24 °C
34
 Ghardaïa Min 18 °C Max 23 °C
34
Accueil |L'Editorial |

Le message fort de Sidi Saïd

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Ligne rouge. «Nous sommes les soldats de la paix et de la stabilité», cette phrase prononcée par le SG de l'Ugta, jeudi dernier à Oran, est à très grande portée, compte tenu du contexte géopolitique que vit notre région et le désordre mondial qui l'alimente. Sidi Saïd ajoute: «La paix et la stabilité représentent une ligne rouge pour nous tous...Nul n'a le droit de se livrer à des actes mettant en péril la stabilité chèrement acquise par le peuple algérien.» Le leader de la première Centrale syndicale du pays a rappelé ensuite «les grands efforts consentis par le président de la République en direction des travailleurs». Des efforts dont la revalorisation des salaires et le maintien des transferts sociaux malgré une conjoncture financière difficile ne doivent jamais être perdus de vue. Les Algériens, tous les Algériens qui n'ont pas de patrie de rechange, doivent comprendre le message de Sidi Saïd comme un appel à la vigilance contre les dangers qui ne cessent de rôder autour et dans notre pays. En ces jours évocateurs du sacrifice qu'il a fallu à nos aînés pour nous libérer des chaînes de la colonisation, ce message sonne encore plus fort. Personne n'a le droit de «jouer à la roulotte russe» ce qui nous a coûté un million et demi de martyrs. Et à qui le serment a été fait de préserver et construire cette Algérie pour laquelle ils ont sacrifié leur vie. Ils se sont sacrifiés en toute connaissance de cause, avec courage et détermination qui doivent guider chacun de nous pour mériter la joie d'avoir reconquis, grâce à eux, une condition humaine normale qu'ils n'ont malheureusement, pas eu le temps de vivre. Dans le message du 1er Novembre 1954, il y a un passage qui donne la chair de poule à chaque fois que l'occasion de le lire et relire est donnée. «...Quant à nous, nous donnons le meilleur de nous-mêmes...», ont-ils écrit en guise de testament. Comment peut-on rester insensibles devant un tel don de soi au profit de tout un peuple? Nous sommes ce peuple pour lequel ils ont donné «le meilleur» d'eux-mêmes. C'est-à-dire leur vie. Nous sommes ce grand peuple dans ce grand pays qui faisaient partie de leurs rêves, qui paraissaient à l'époque insensés, de les extraire des griffes de la domination étrangère. Ils ont réussi à notre grande joie. Aujourd'hui pourtant et 62 années après, il y a des forces qui ne veulent toujours pas nous laisser en paix. Des forces qui guettent le moindre interstice pour revenir nous pourrir la vie. Jusque-là et grâce à notre armée et d'une manière plus générale, à tous nos corps de sécurité, ces forces ont été repoussées. Sauf que dans leur «arsenal» on s'aperçoit qu'ils ressortent la vieille arme de la division. Par tous les moyens. Des plus insidieux aux plus grotesques. Le dernier en date vise le monde du travail. D'où la force du message de Sidi Saïd. Un message que doivent s'approprier 40 millions D'Algériens. Pour défendre le seul pays qu'ils possèdent, l'Algérie!

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha