Prévisions pour le 21 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 38 °C
23
 Laghouat Min 16 °C Max 28 °C
34
 Batna Min 13 °C Max 23 °C
30
 Biskra Min 20 °C Max 33 °C
32
 Tamanrasset Min 20 °C Max 28 °C
30
 Tlemcen Min 16 °C Max 25 °C
32
 Alger Min 18 °C Max 26 °C
30
 Saïda Min 16 °C Max 25 °C
30
 Annaba Min 21 °C Max 27 °C
47
 Mascara Min 15 °C Max 26 °C
30
 Ouargla Min 25 °C Max 33 °C
30
 Oran Min 21 °C Max 25 °C
34
 Illizi Min 22 °C Max 35 °C
32
 Tindouf Min 23 °C Max 34 °C
34
 Khenchela Min 14 °C Max 22 °C
30
 Mila Min 17 °C Max 24 °C
39
 Ghardaïa Min 21 °C Max 30 °C
30
Accueil |L'Editorial |

Les caches d'armes et la classe politique

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Sérieuse menace. Hier et comme presque chaque jour, notre ministère de la Défense nationale a fait état, dans un communiqué, d'un important lot d'armes et de munitions saisi dans la région d'Adrar. Si l'on rassemble toutes les armes découvertes jusque-là, si l'on prête attention sur les différents types de ces armes et que l'on recense les régions du pays où ces armes ont été récupérées, on aboutit à la conclusion que de véritables préparatifs de guerre contre notre pays ont été programmés par le terrorisme international. D'ailleurs et pour mieux se convaincre de l'ampleur de la menace, à plusieurs reprises des détecteurs de métaux, des groupes électrogènes et des marteaux piqueurs ont été également trouvés parmi les armes saisies. Ce sont des appareils que les terroristes n'utilisent pas pour chercher des métaux précieux, mais bien pour retrouver l'endroit exact des armes qu'ils enfouissent sous terre. Dans le désert, dans les montagnes, du Sud au Nord, à l'Est et à l'Ouest, l'Algérie a été truffée de planques d'armes que nos militaires découvrent au fil des jours. Les quantités qu'ils ont récupérées jusque-là sont énormes. Ils continuent, avec la même détermination et courage, de faire la chasse des terroristes et de leurs caches d'armes. Des canons, des missiles pour hélicoptères, des roquettes, des grenades il y a de quoi équiper toute une armée de mercenaires. Quant aux Kalachnikovs, Simonovs ainsi que les munitions et chargeurs, les quantités sont énormes. C'est un véritable arsenal qui a été réparti dans plusieurs endroits de notre vaste pays. C'est une entreprise qui n'a pas pu être réalisée en en seul jour. Vu l'ampleur de l'arsenal c'est un complot dévastateur qui se préparait. Le coût d'un tel armement ne peut pas être dans les capacités d'un groupe terroriste quel que soit sa réputation. Nous sommes en présence de financement et de fourniture d'armements d'une dimension telle que seul un Etat est en mesure d'assurer. La précision du ministère de la Défense sur les deux terroristes éliminés vendredi dernier à Jijel et les 9000 euros trouvés en leur possession, établit, bel et bien, une relation avec l'étranger. En additionnant toutes ces prises d'armes, en recensant tous ces terroristes neutralisés régulièrement, il ne faut pas être sorcier pour en déduire que la patrie est sérieusement menacée. Et que notre Armée Nationale Populaire repousse, de toutes ses forces, cette menace. Que nos militaires, nos enfants, nos frères, luttent dans des conditions difficiles, de jour comme de nuit, contre l'ennemi. Face à leur courage, leur dévouement et leur héroïsme pour nous protéger, il y a comme une banalisation qui s'installe. A tel point que nous assistons à des «revendications» sociales sans fondement qui risquent précisément de prêter le flanc à ceux qui se préparent pour semer, une nouvelle fois dans notre pays, la mort, le sang et les larmes. Il faut donner un sens, tout leur sens, aux communiqués du ministère de la Défense. Comment veut-on que l'opinion publique prenne toute la mesure du danger si la classe politique regarde ailleurs?

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha