Prévisions pour le 26 Septembre 2018

 Adrar Min 25 °C Max 37 °C
34
 Laghouat Min 18 °C Max 27 °C
30
 Batna Min 14 °C Max 22 °C
28
 Biskra Min 20 °C Max 30 °C
47
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
34
 Tlemcen Min 17 °C Max 25 °C
32
 Alger Min 20 °C Max 25 °C
30
 Saïda Min 15 °C Max 26 °C
32
 Annaba Min 21 °C Max 25 °C
11
 Mascara Min 16 °C Max 26 °C
32
 Ouargla Min 23 °C Max 30 °C
47
 Oran Min 22 °C Max 26 °C
32
 Illizi Min 23 °C Max 33 °C
30
 Tindouf Min 22 °C Max 33 °C
34
 Khenchela Min 13 °C Max 20 °C
12
 Mila Min 16 °C Max 24 °C
39
 Ghardaïa Min 21 °C Max 27 °C
47
Accueil |L'Editorial |

Nouri, les mains dans les poches

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Désengagement. Abdelouahab Nouri, le ministre du Tourisme était jeudi dernier à Djanet dans la wilaya d'Illizi. Il était en tournée de travail. Une visite très «productive» au cours de laquelle il a mis l'accent sur «la nécessité d'exploiter tout le potentiel touristique existant au service de l'économie nationale». Bonne, très bonne idée. Il a même appelé à «oeuvrer au renforcement des opportunités (touristiques) d'investissement, à préserver le patrimoine que recèle le Grand Sud, à développer le créneau (du tourisme), notamment les conditions d'accueil et la formation des guides et des différents acteurs du secteur». Génial! Il a également «déploré la préférence des Algériens pour les destinations touristiques à l'étranger». Grande tristesse. Et que cela est «une grande perte pour le Trésor public». Un grand scoop. Le meilleur étant pour la fin, Nouri apporte sa solution. Il a «invité les agences de tourisme et de voyages ainsi que les hôteliers à contribuer à la promotion du tourisme national afin de drainer le plus grand nombre de touristes». Voilà comment le premier responsable du tourisme du pays conçoit les problèmes relevant de son département ministériel et la manière de les solutionner. Il s'en décharge complètement. Si le Trésor public perd de l'argent c'est la faute aux touristes algériens. Si les touristes étrangers ne viennent pas c'est la faute des agences de voyages et des hôteliers. Affligeante désinvolture d'un ministre de la République que les caméras de télévision qui l'ont filmé effectuant sa visite les mains dans les poches, confirment. Quelle belle image que reçoivent ainsi les touristes étrangers sur les bonnes manières d'un officiel et son avant-goût sur la qualité de l'accueil qui les attend! Pour nous Algériens, c'est une nouvelle étape dans la régression du management touristique. Nous nous étions habitués à entendre le ministre confondre tourisme et marchands de sommeil. Dans la quasi-totalité de ses interventions, c'est le nombre de lits réalisés qui fait le tourisme. Pour lui, un touriste c'est quelqu'un qui cherche uniquement où dormir. Sans pour autant lui fournir la liste complète des hôtels du pays où il pourra ronfler. Quant au patrimoine touristique national dont il parle, c'est une autre question. Aucun recensement connu et publié dans son intégralité. Les sources thermales, le tourisme de montagne et même le balnéaire restent à présenter au grand public. Quant aux vestiges historiques, rien ne presse puisqu'ils sont là depuis des millénaires. La bonne pratique du tourisme nous vient du groupe Accord qui en partenariat avec l'homme d'affaires algérien, Djillali Mehri, a un vaste programme de réalisation d'hôtels dans notre pays. Ils viennent d'ouvrir leur premier hôtel à Sétif. Pourquoi Sétif d'abord? Le tout nouveau et déjà célèbre park Mall devant lequel est situé l'hôtel en est le motif. Les responsables de la chaîne ont répandu la nouvelle par SMS aux abonnés de Mobilis. S'ils devaient attendre l'Office national du tourisme, ils perdraient autant que le Trésor public comme le souligne si bien Nouri. Au cours de sa visite à Djanet, le ministre du Tourisme s'est rendu au site de «la vache qui pleure». Elle n'est pas la seule à pleurer!

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha