Prévisions pour le 22 Novembre 2018

 Adrar Min 11 °C Max 25 °C
34
 Laghouat Min 3 °C Max 18 °C
30
 Batna Min 7 °C Max 16 °C
30
 Biskra Min 9 °C Max 20 °C
30
 Tamanrasset Min 15 °C Max 27 °C
30
 Tlemcen Min 9 °C Max 19 °C
30
 Alger Min 11 °C Max 21 °C
30
 Saïda Min 8 °C Max 17 °C
30
 Annaba Min 10 °C Max 21 °C
30
 Mascara Min 10 °C Max 21 °C
30
 Ouargla Min 10 °C Max 22 °C
32
 Oran Min 12 °C Max 21 °C
30
 Illizi Min 15 °C Max 30 °C
30
 Tindouf Min 9 °C Max 22 °C
32
 Khenchela Min 6 °C Max 16 °C
30
 Mila Min 7 °C Max 21 °C
30
 Ghardaïa Min 8 °C Max 20 °C
34
Accueil |L'Editorial |

Jean Glavany est-il pro-français?

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Point d'ordre! Hier, Jean Glavany, le député français qui, avec Guy Tessier, cet autre député français, a effectué une mission d'information dans les pays du Maghreb, s'est «introduit» chez nous via un entretien qu'il a accordé au quotidien Liberté. Tant que le rapport de la mission était confiné dans l'Hexagone, il ne nous dérangeait pas. Aujourd'hui qu'il est exporté chez nous, c'est différent. Le rapport de ces deux parlementaires dresse une situation alarmante sur «ces pays du Maghreb qui se trouvent à la croisée des chemins». Il prétend avoir «scanné» la santé de ces pays et de ses dirigeants et pose son «diagnostic». Laissons aux autres pays du Maghreb le soin de répondre ou non aux assertions qui les concernent. Quant aux appréciations de ces deux parlementaires sur la situation dans notre pays, nous nous chargeons de remettre les pendules à l'heure. D'abord, une mise au point. Glavany pense, dans l'entretien d'hier, que les «gens sérieux attendront que le rapport soit publié pour réagir sur ce qui est écrit et non pas sur des commentaires». S'il ne ment pas, Glavany manque d'information. L'intégralité du rapport se trouve sur le site de la chaîne française LCP. S'agissant des membres de notre gouvernement qui seraient, selon lui, divisés entre «pro-français» et «anti-français», il se «prend les pied dans le tapis» aussitôt. A la question d'évaluer leurs nombres, il répond «je suis incapable de vous répondre». S'il ne sait pas qui ils sont, il fait de l'intox. Sur la question mémorielle et toujours selon lui, «des responsables (algériens) me disent que le temps passant, il y a une nouvelle génération d'Algériens qui donne moins d'importance à ce sujet d'histoire». Il oublie ou ne sait pas que la paternité de cette affirmation revient de droit à son compatriote Bernard Kouchner. C'est lui qui, le 21 février 2010, dans les colonnes du Journal du Dimanche (JDD) s'est écrié: «La génération de l'indépendance algérienne est encore au pouvoir. Après elle, ce sera peut-être plus simple.» Glavany est en retard d'au moins 7 années. Pour mieux comprendre, rien de tel que le profil de ces deux parlementaires. Avant-hier soir, sur les colonnes de Paris Match, Glavany a refait état de «son soutien à Manuel Valls contre vents et marées». Un Valls dont les Algériens gardent un souvenir vivace de ses tweets et de son allégeance au sionisme. Quant à son compère Guy Tessier, chacun sait qu'il porte la défense des «Français d'Algérie» (pieds-noirs et harkis) en bandoulière. Avec de tels CV, les Algériens ne peuvent pas s'attendre à mieux de leur part. Et s'ils étaient tous deux de vrais pro-français, ils devraient plutôt s'intéresser à l'histoire de leur pays. A la santé, cachée aux Français, de Georges Pompidou et François Mitterrand. De lire le livre «un président (Hollande) ne devrait pas dire çà...». Pour s'inquiéter davantage sur l'avenir de la France et de l'Europe. Et d'effectuer une mission en Angleterre et aux Etats-Unis pour voir ce qui s'y prépare contre le Vieux Continent. Au lieu de distiller des contrevérités sur l'Algérie qui a réussi à venir à bout, seule, du terrorisme et se développe à vive allure. Les pros et les anti-français n'existent, ici et dans l'Hexagone, que parce qu'il y a deux France. Comprenne qui pourra!

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha