Prévisions pour le 24 Juillet 2018

 Adrar Min 31 °C Max 47 °C
32
 Laghouat Min 26 °C Max 38 °C
32
 Batna Min 15 °C Max 35 °C
32
 Biskra Min 26 °C Max 40 °C
32
 Tamanrasset Min 23 °C Max 35 °C
32
 Tlemcen Min 20 °C Max 31 °C
32
 Alger Min 21 °C Max 30 °C
32
 Saïda Min 21 °C Max 35 °C
34
 Annaba Min 20 °C Max 28 °C
32
 Mascara Min 18 °C Max 31 °C
34
 Ouargla Min 28 °C Max 42 °C
34
 Oran Min 23 °C Max 28 °C
30
 Illizi Min 25 °C Max 41 °C
32
 Tindouf Min 30 °C Max 46 °C
32
 Khenchela Min 15 °C Max 34 °C
32
 Mila Min 15 °C Max 35 °C
32
 Ghardaïa Min 28 °C Max 37 °C
32
Accueil |L'Editorial |

L'ombre de la Corée du Nord sur le G20

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Bras de fer nucléaire. Pendant que la réunion du G20 (groupe des 20 puissances économiques mondiales) se tenait en Allemagne, en Corée du Nord c'était la fête avec feux d'artifice et bals populaires pour avoir réussi le lancement de missile balistique intercontinental. Les deux événements n'ont certes pas de liens directs, mais leur juxtaposition fixe la priorité. L'intérêt d'un sommet sur la situation économique et financière du monde devient dérisoire face à une nouvelle menace nucléaire sur la planète. En effet et après plusieurs essais, la Corée du Nord vient de réussir un tir de missile balistique intercontinental capable d'être équipé d'une tête nucléaire et atteindre les Etats-Unis. Ce qui est extrêmement grave pour la sécurité américaine. Pour mieux comprendre, il faut savoir que sur les neuf pays détenteurs de l'arme nucléaire, deux d'entre eux posent problème. C'est Israël qui détient clandestinement l'arme nucléaire. C'est aussi et depuis 2006, la Corée du Nord. Pas pour le même motif, mais surtout pour s'être déclarée en état de guerre contre la Corée du Sud en 2013 suite à des manoeuvres militaires de ce pays avec les Américains. S'estimant menacée, la Corée du Nord n'a eu de cesse de se doter d'une force de dissuasion capable d'éloigner la menace d'une invasion militaire américaine. Pyongyang a souvent rappelé le cas de l'Irak. Il faut savoir que 28.000 soldats américains sont stationnés en Corée du Sud. Depuis jeudi dernier donc, Pyongyang est capable d'atteindre le sol américain en cas d'agression. Ce qui explique la fête en Corée du Nord et la panique dans le monde occidental en général et aux Etats-Unis en particulier. Le président américain ne sait plus comment réagir. Les sanctions économiques n'ont jusque-là produit aucun effet sur Pyongyang tandis que l'option militaire risque de produire un effet proche de la fin du monde. En effet, la Corée du Nord ne ripostera pas uniquement par des tirs de ses missiles nucléaires sur les Etats-Unis, mais également sur Israël. La position pro palestinienne de Pyongyang est connue de tous depuis toujours. Ses bonnes relations avec l'Iran et la Syrie également. Sauf que le ministre de la Défense israélien, Liberman, a eu la très mauvaise idée, en avril dernier, de s'attaquer publiquement au programme nucléaire nord-coréen. Réponse immédiate des autorités nord-coréennes. «Israël est le seul possesseur illégal d'armes nucléaires qui jouit du soutien des Etats-Unis, mais Israël attaque la Corée du Nord pour possession d'armes nucléaires» ont-ils commencé par ironiser avant de «conseiller» à Israël de «réfléchir à deux fois sur les conséquences de sa campagne de dénigrement contre la Corée du Nord, pour couvrir ses crimes contre l'Humanité et son occupation illégale des territoires arabes au Moyen-Orient». Nous sommes en présence d'un changement radical dans les rapports de forces à l'échelle mondiale. Un changement aux effets à large spectre!

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha