Prévisions pour le 18 Aout 2018

 Adrar Min 31 °C Max 42 °C
34
 Laghouat Min 19 °C Max 31 °C
47
 Batna Min 12 °C Max 28 °C
30
 Biskra Min 21 °C Max 35 °C
32
 Tamanrasset Min 22 °C Max 35 °C
30
 Tlemcen Min 19 °C Max 31 °C
34
 Alger Min 21 °C Max 28 °C
39
 Saïda Min 18 °C Max 29 °C
30
 Annaba Min 22 °C Max 28 °C
4
 Mascara Min 16 °C Max 31 °C
34
 Ouargla Min 27 °C Max 38 °C
32
 Oran Min 23 °C Max 27 °C
34
 Illizi Min 29 °C Max 41 °C
34
 Tindouf Min 20 °C Max 36 °C
32
 Khenchela Min 12 °C Max 27 °C
30
 Mila Min 17 °C Max 28 °C
39
 Ghardaïa Min 23 °C Max 35 °C
34
Accueil |L'Editorial |

Le défi obscurantiste

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Ni la vertu ni la compétence ni même la seule qualification vraie ne sont vraiment récompensées dans notre pays, tout comme sous d'autres cieux d'ailleurs. Dans les pays avancés, le même phénomène existe, quoique à un niveau marginal. Mais dans beaucoup d'autres, de par le monde, les seules «qualités» qui fondent la réussite sont la fourberie et l'immoralité dont on se doute bien qu'elles ont essaimé comme des cellules cancéreuses à tous les échelons des sociétés. Chez nous, il suffit, pour s'en rendre compte, de regarder les yeux désespérés des aspirants à la harga, prêts à se laisser engloutir par la mer plutôt que d'attendre un hypothétique «signe» du genre Leïlat el Qadr!
C'est cette réalité qui «explique» les récents évènements autour de ce que l'on a appelé l'affaire Tliba. Le député a beau être encombrant au-delà de toute mesure, il n'en est pas moins l'incarnation authentique d'une mue profonde que le FLN a commencé à vivre voici trois décennies. Croire dès lors que le spécimen est unique, c'est aller vite en besogne ou feindre de ne voir que l'arbre qui cache la forêt. Baha Eddine Tliba fait partie de cette génération nourrie aux «valeurs» de l'entrisme, de l'affairisme et de l'ambition galvanisée. Car au cours de sa marche accélérée vers le pouvoir, il a pu constater que les armes fatales, en politique plus qu'ailleurs, sont l'argent et la vassalité. Peut-être, a-t-il bénéficié, accessoirement, d'autres facteurs comme celui de la proximité géographique avec certains, au moment opportun? Ses affidés à El Hadjar et à Annaba où on parle beaucoup des hauts faits de Hadj Tliba sont là pour conforter ses convictions profondes. De là à tenter d'initier une nouvelle dynamique, gage de prospérité et d'ascension encore plus fulgurantes, il n'y avait qu'un pas, allègrement franchi par l'imposant élu du FLN.
Comme Tliba, il existe toute une faune dans de nombreuses arcanes de la politique comme de l'économie nationale. Il serait donc vain de jeter l'opprobre sur la face visible de l'iceberg, tout en conservant un silence pieux, c'est le cas de le dire, sur la partie invisible, du moins en apparence. Exemple? II suffit de penser à ce que sont devenues des institutions comme la Poste, et d'autres, à force de marginaliser, voire de pousser à la sortie au plus vite, les cadres les plus aguerris, afin de s'emparer des postes comme on s'empare d'un butin de guerre. La situation observée dans le secteur de l'Education nationale ou de la santé publique est une illustration tout aussi pertinente en ce qui concerne les défaillances dans la gestion des infrastructures acquises au prix fort pour être ensuite pillées au profit...de structures privées.
Le bras de fer autour d'exigences qui n'ont rien à voir avec les revendications traditionnelles d'un syndicat prouvent l'état dans lequel gisent certains secteurs, où les obscurantistes veulent monter en puissance et tentent de conforter leurs dogmes et leurs méthodes, contre vents et marées, allant jusqu'à exiger la «tête» de Nouria Benghebrit au seul motif qu'elle menace leurs intérêts parce qu'elle incarne la modernité. C'est là une des raisons qui commandent à l'Etat de réagir avec toute la fermeté nécessaire si l'on ne veut pas revivre les affres d' une époque, après tout pas si éloignée que cela.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha