Prévisions pour le 15 Novembre 2018

 Adrar Min 11 °C Max 23 °C
34
 Laghouat Min 10 °C Max 15 °C
28
 Batna Min 6 °C Max 17 °C
30
 Biskra Min 15 °C Max 23 °C
23
 Tamanrasset Min 12 °C Max 26 °C
30
 Tlemcen Min 9 °C Max 15 °C
30
 Alger Min 16 °C Max 20 °C
11
 Saïda Min 8 °C Max 16 °C
39
 Annaba Min 13 °C Max 20 °C
28
 Mascara Min 10 °C Max 18 °C
11
 Ouargla Min 15 °C Max 26 °C
32
 Oran Min 12 °C Max 21 °C
12
 Illizi Min 15 °C Max 30 °C
32
 Tindouf Min 10 °C Max 23 °C
32
 Khenchela Min 6 °C Max 16 °C
30
 Mila Min 11 °C Max 19 °C
28
 Ghardaïa Min 11 °C Max 19 °C
32
Accueil |L'Editorial |

Libre après avoir achevé un Palestinien blessé

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Malédiction. Pendant que les musulmans, sunnites et chiites, se déchirent, pendant que des pays musulmans font les «yeux doux» à Israël, pendant que l'Etat hébreu pousse les Etats-Unis au conflit avec les musulmans (Iran et Syrie), un événement de la taille d'un fait divers a eu lieu hier. Enfin il a l'air d'un fait divers. L'air seulement car il résume à lui seul l'ampleur de la haine qui fait rage au Moyen-Orient. Un soldat israélien (qui a également la nationalité française) est sorti hier de prison après un «séjour» de quelques semaines. Dans un simulacre de procès, il avait été condamné, en juillet dernier, à 18 mois de prison pour avoir achevé, de sang-froid, un Palestinien gisant à terre qui venait d'être blessé par d'autres militaires israéliens. C'est une vidéo qui avait fait le buzz de la Toile qui avait obligé Tel-Aviv à réagir et arrêter le «courageux» soldat en question pour le «juger». «Il a été libéré plus tôt pour pouvoir assister au mariage de son frère», ont tenu à préciser des médias israéliens. C'est en «héros» qu'il a été accueilli à sa sortie de prison. Il y avait foule avec à leur tête le maire de la commune où réside la famille pour fêter le «brave» soldat. Un cortège de voitures et motos a été organisé à travers les rues et les quartiers pour fêter, au son des klaxons, le retour de l'«enfant prodige» qui était porté en triomphe sur les épaules des manifestants. Une minorité d'Israéliens ont exprimé leur opposition à cette «absence de valeurs morales par leur armée» tandis que le ministère des Affaires étrangères palestinien à dénoncé cette libération (avant terme) tout en la qualifiant «d'acte raciste» et une «incitation aux autorités israéliennes à poursuivre les exécutions sommaires». Pendant ce temps une adorable et innocente adolescente palestinienne, Ahed Tamimi, croupit en prison après avoir été condamnée à 8 mois de prison pour avoir «frappé» plusieurs soldats israéliens. Elle est devenue célèbre grâce aux réseaux sociaux. La haine que suscite le conflit israélo-palestinien chez les jeunes des deux côtés, n'augure rien de bon pour l'avenir. A ce fossé qui se creuse davantage entre les Palestiniens et les Israéliens s'ajoute une nouvelle ligne de fracture des musulmans entre eux. Une partie de ces musulmans n'hésite pas à se jeter dans les bras des Israéliens pour combattre leurs propres frères. Une situation que personne ne pouvait imaginer durant les
14 derniers siècles. Aussi vrai que «l'union fait la force», les musulmans semblent frappés par une malédiction qui les mène droit vers leur autodestruction. Comme malgré eux. Comme dans un somnambulisme catastrophique et irrésistible!

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha