Prévisions pour le 18 Juillet 2018

 Adrar Min 32 °C Max 45 °C
34
 Laghouat Min 25 °C Max 40 °C
30
 Batna Min 21 °C Max 37 °C
34
 Biskra Min 26 °C Max 42 °C
34
 Tamanrasset Min 23 °C Max 33 °C
32
 Tlemcen Min 18 °C Max 30 °C
32
 Alger Min 21 °C Max 33 °C
32
 Saïda Min 24 °C Max 39 °C
34
 Annaba Min 20 °C Max 29 °C
32
 Mascara Min 17 °C Max 33 °C
32
 Ouargla Min 31 °C Max 44 °C
34
 Oran Min 22 °C Max 31 °C
32
 Illizi Min 26 °C Max 40 °C
32
 Tindouf Min 28 °C Max 43 °C
32
 Khenchela Min 21 °C Max 38 °C
34
 Mila Min 18 °C Max 41 °C
34
 Ghardaïa Min 30 °C Max 42 °C
30
Accueil |L'Editorial |

Bouteflika répond aux appels

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Bon signe. A moins d'une erreur de frappe, le message du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, comporte sinon une réponse claire, du moins un signe qui ne trompe pas sur ses intentions après les multiples appels qui lui ont été adressés pour poursuivre sa mission à la tête de l'Etat. Au coeur du texte, le président fait état de deux grands chantiers qui doivent être réussis. Le premier est celui de la diversification de notre économie pour, dit-il «nous affranchir de la dépendance démesurée aux hydrocarbures». Une diversification qui a, certes, déjà commencé, mais qui s'avère marquée par des lourdeurs et des tâtonnements qui font perdre un temps précieux au pays. A cela s'ajoute la remontée du prix du baril dont on ne peut légitiment se plaindre, mais qui comporte des «effets secondaires» qui risquent d'engourdir l'esprit d'entrepreneuriat qui prévalait jusque-là avec un baril au plus bas. Donc il faudra trouver les voies et moyens pour maintenir la dynamique qui a cours dans la diversification, voire lui donner plus de force, même si le cours du pétrole viendrait à atteindre des sommets. Il y a, à cet égard, des signes annonciateurs. Les sanctions américaines contre l'Iran, l'arrêt annoncé des exportations libyennes, la situation incertaine au Venezuela combinée à la faiblesse de sa production, etc. Même l'augmentation de la production saoudienne demandée par le président américain Donal Trump ne suffira pas à stopper la montée des cours du baril. C'est dire que c'est à raison que le président Bouteflika considère que diversifier notre économie reste toujours un «défi à relever». L'autre défi énoncé dans le message présidentiel est «celui de l'ancrage de la démocratie et de la promotion du sens civique pour tirer le meilleur avantage de la diversité de nos opinions et régler tous les conflits de la manière la plus civilisée qui soit». Si l'on tient compte que tous les textes de lois ont été mis en place, ce qui reste à faire pour mieux ancrer la démocratie et promouvoir le sens civique, n'est rien d'autres que des actions à mener sur les mentalités. D'ailleurs, le président évoque la «manière civilisée» pour régler les conflits. Pour atteindre cette façon apaisée de régler les problèmes, il faut que les esprits s'y prêtent. La Réconciliation nationale a fait le plus gros du travail en ce sens. Les Algériens se sont réconciliés entre eux. Maintenant ils doivent se réconcilier avec eux-mêmes. Prendre plus d'assurance. Croire en eux, en leur potentiel, en leurs capacités. Nous sommes face à une action politique des plus ardues. De même nature et aussi complexe que pour le premier défi.
Ce qui n'a pas échappé aux leaders politiques qui ont relayé leur base ni aux présidents des deux chambres qui leur ont emboîté le pas pour demander au président Bouteflika de poursuivre sa mission et continuer à faire bénéficier le pays et les Algériens de son expertise. Dans son message et après avoir relevé «qu'en dépit de toutes les réalisations accomplies...beaucoup reste à faire» le président Abdelaziz Bouteflika écrit (nous citons) «nous aurons à relever» les deux défis que nous avons vus plus haut. En s'impliquant par le «nous», le président Bouteflika n'apporte-t-il pas un début de réponse positive aux appels? Sauf erreur de frappe faut-il le rappeler!

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha