Prévisions pour le 19 Aout 2018

 Adrar Min 32 °C Max 42 °C
34
 Laghouat Min 20 °C Max 32 °C
30
 Batna Min 15 °C Max 27 °C
39
 Biskra Min 24 °C Max 36 °C
32
 Tamanrasset Min 25 °C Max 35 °C
30
 Tlemcen Min 22 °C Max 33 °C
34
 Alger Min 21 °C Max 28 °C
34
 Saïda Min 21 °C Max 33 °C
34
 Annaba Min 20 °C Max 27 °C
4
 Mascara Min 21 °C Max 33 °C
32
 Ouargla Min 28 °C Max 38 °C
34
 Oran Min 23 °C Max 28 °C
32
 Illizi Min 30 °C Max 39 °C
30
 Tindouf Min 22 °C Max 39 °C
32
 Khenchela Min 15 °C Max 26 °C
11
 Mila Min 17 °C Max 27 °C
12
 Ghardaïa Min 25 °C Max 35 °C
30
Accueil |L'Editorial |

Les peaux de moutons de l'Aïd vont être collectées

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

«Hidoura.» Un communiqué publié, lundi dernier, par le ministère de l'Industrie fait état d'une idée géniale. Il annonce «le lancement d'une campagne de collecte des peaux d'ovins, de bovins et de caprins, issues de l'abattage des sacrifices de l'Aïd El Adha, afin de valoriser la filière cuir». De bonnes idées comme celle-là, nous en voulons tous les jours. Pour une fois le mouton de l'Aïd est valorisé. Au-delà du kyste hydatique, de la fièvre aphteuse, des égouts bouchés, des blessures aux couteaux, les mauvaises odeurs du sang séché, il y a depuis quelques années toutes ces peaux abandonnées ici et là après le rituel du sacrifice. Personne ne veut plus de ces peaux qui faisaient le bonheur de nos foyers il y a à peine quelques années. Chaque famille faisait sécher après salaison la peau du mouton sacrifié. Ensuite bien lavée et débarrassée de toutes les impuretés elle servait de petit tapis. Chaque fête de l'Aïd El Adha venait avec son lot de petits tapis de peaux de moutons ou de chèvres. A l'époque, pas très ancienne, la question de garder les peaux de moutons sacrifiés le jour de l'Aïd, ne se posait même pas. Aujourd'hui les temps ont changé. Le mode de vie des Algériens aussi. Avec l'incivisme en prime. La peau de mouton n'a plus de valeur aux yeux de la population. Alors on s'en débarrasse comme on peut. Près des ordures. Sur un monticule. Sur le bord de la route. Avec ses odeurs, ses atteintes à l'hygiène. Pour la première fois de notre histoire, ces peaux de moutons seront récupérées par l'industrie. Le département de Youcef Yousfi estime à
4 millions le nombre de moutons, chèvres et bovins destinés au sacrifice de l'Aïd. Cependant, il ne prévoit de récupérer que 800 000 peaux compte tenu que l'opération concernera seulement six wilayas pilotes (Alger, Oran, Constantine, Jijel, Sétif et Batna). Si l'organisation est bien conçue, le succès sera incontestable. Savez-vous combien Amazon (le célèbre distributeur en ligne) fait payer une vraie (il commercialise également des fausses) peau de mouton? 200 euros pièce! Il y a d'autres façons encore plus rentables de traiter les peaux de moutons, de chèvres ou de bovins. Il y a le délainage (séparation de la laine sans abîmer le cuir) pour approvisionner l'industrie du textile. Il a également la mégisserie (qui est le tannage des petites peaux) qui approvisionne l'industrie de la chaussure et de la ganterie. Pour avoir une idée de la valeur de ce petit trésor, la Fédération française de la mégisserie déclare un chiffre d'affaires annuel de 400 millions d'euros. Pour les peaux uniquement. Sans la laine. Le communiqué du ministère de l'Industrie parle, à juste titre, d'une «filière à fort potentiel à l'export». L'opération est tellement importante que pas moins de sept ministères (l'intérieur, affaires religieuses, agriculture, commerce, environnement, communication, la poste et télécommunications) y participent. Un ambitieux programme de sensibilisation est prévu. Première opération du genre à suivre absolument!

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha