Prévisions pour le 17 Decembre 2018

 Adrar Min 6 °C Max 21 °C
30
 Laghouat Min 5 °C Max 17 °C
32
 Batna Min 2 °C Max 11 °C
34
 Biskra Min 5 °C Max 21 °C
32
 Tamanrasset Min 6 °C Max 19 °C
32
 Tlemcen Min 7 °C Max 15 °C
34
 Alger Min 7 °C Max 17 °C
34
 Saïda Min 4 °C Max 13 °C
30
 Annaba Min 10 °C Max 17 °C
11
 Mascara Min 7 °C Max 17 °C
30
 Ouargla Min 7 °C Max 19 °C
32
 Oran Min 10 °C Max 18 °C
30
 Illizi Min 3 °C Max 21 °C
32
 Tindouf Min 7 °C Max 19 °C
28
 Khenchela Min 2 °C Max 12 °C
34
 Mila Min 6 °C Max 15 °C
30
 Ghardaïa Min 8 °C Max 19 °C
32
Accueil |L'Editorial |

Bouteflika, Merkel et l'Ugta

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le président Bouteflika a reçu, hier, à Alger, la chancelière allemande, Angela Merkel, qui effectue une visite officielle en Algérie. L'échange entre les deux parties a d'abord porté sur les relations communes avant d'aborder en, profondeur, les dossiers régionaux, en particulier la crise en Libye, la question du Sahara occidental, la situation au Mali et dans la région du Sahel, ainsi qu'au Proche-Orient. L'épineuse question de la migration ainsi que celle du terrorisme transfrontalier ont été également abordées lors de cette entrevue. Mais au-delà de ces aspects strictement protocolaires, la visite de la chancelière a été jalonnée par un évènement de taille. Il s'agit de la surprenante sortie de la Centrale syndicale. Réunissant ses différentes structures (Fédérations, Unions de wilaya, Syndicats d'entreprise et Secrétariat national) à l'Institut national des études et recherches syndicales (Iners), sur les hauteurs d'Alger, l'Ugta a voté à l'unanimité une motion spéciale en faveur d'un nouveau mandat pour le Président Bouteflika. La mention a le mérite de la clarté puisqu'elle souligne sans ambages que la direction de l'Ugta est «mobilisée autour de l'appel du président Bouteflika à construire - le front populaire solide- pour contrecarrer autant toutes les manoeuvres politiciennes et tentatives de déstabilisation de nos rangs par des interprétations erronées ou en opposition aux préceptes de notre religion». Le choix du jour et de la date ne sont pas fortuits comme le veut ou plutôt l'exige la tradition politique. Fin syndicaliste, le secrétaire général de l'Ugta, Abdelmadjid Sidi Saïd connaît bien son sujet. Annoncer à la veille de l'arrivée de la chancelière allemande que trois millions de travailleurs répondent à l'appel du Président est une symbolique forte. Cela signifie que la force ouvrière algérienne demeure très solidaire et soudée derrière le chef de l'Etat. Ainsi, la première organisation syndicale du pays vient conforter la démarche politique et sociale du Président déjà appuyé par les deux principaux partis politiques majoritaires à l'Assemblée populaire nationale et par la puissante organisation patronale, à savoir le FCE. De par le contexte de son annonce, la motion de l'Ugta porte ainsi un double message. Celui du soutien indéfectible au président Bouteflika et d'une stabilité sociale assurée. Car, il convient de le rappeler, la stabilité dont se prévaut l'Algérie n'est pas seulement sécuritaire, elle est aussi au plan des acquis sociaux. A ce titre, la Centrale syndicale a joué un rôle de bouclier et stabilisateur souvent à son corps défendant.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha