Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |L'Editorial |

Les prix des PME innovantes

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Stimulus. Des prix seront désormais décernés aux petites et moyennes entreprises qui se mettent au diapason du progrès. Le décret exécutif «instituant un Prix national de la petite et moyenne entreprise innovante et fixant les conditions et les modalités de son attribution» a été signé par le Premier ministre, Ahmed Ouyahia et publié dans le dernier numéro (57) du Journal officiel. «Le prix vise à récompenser et à encourager les petites et moyennes entreprises innovantes ayant mis en oeuvre un produit (bien ou service), un processus de production nouveau ou sensiblement amélioré, une nouvelle méthode de commercialisation, ou une nouvelle méthode organisationnelle dans les pratiques de l'entreprise, dans l'organisation du lieu de travail ou dans les relations extérieures» est-il mentionné dans l'article 1er du décret. Le prix sera annuel et sera décerné par une commission composée de représentants de plusieurs ministères et organismes publics ainsi que des chercheurs en «technologies avancées» et «deux représentants de deux grandes entreprises économiques». Trois catégories de PME sont retenues. La première concerne les PME «ayant plus de trois (3) ans d'existence et activant dans un secteur qui contribue au développement économique durable» et la seconde «ayant plus de trois (3) ans d'existence et activant dans une filière de l'économie verte». Dans ces deux catégories de «PME ayant plus de trois années d'existence», il est prévu trois lauréats. Le premier recevra 2 millions de dinars, le second un million 600 mille dinars et le troisième un million 200 mille dinars. Une troisième catégorie de PME «ayant trois années d'existence au plus» est citée dans le décret avec trois lauréats dont le premier prix recevra un million de dinars, le deuxième prix 800 mille dinars et le troisième prix 600 mille dinars. En réalité, ce prix existait depuis 2008. D'ailleurs, le décret qui l'avait institué à l'époque a, par la même occasion, été abrogé. Ce qui différencie les deux décrets est l'introduction du classement des PME en trois catégories. Il y a aussi le montant des prix qui a été revu à la hausse. Visiblement, la modification était nécessaire vu qu'en 10 ans, ce prix des PME était plutôt en «mode pause». Même si l'article 11 (des deux décrets) a prévu que «la commission du prix peut proposer au ministre chargé de la petite et moyenne entreprise la non-attribution du prix dans l'un ou les domaines couverts, dans le cas où les innovations proposées n'atteignent pas le niveau requis», il n'est pas dit que la «pause» est due seulement à l'absence d'innovation de nos PME. L'organisation même de ce prix est sujette à caution. Croyant bien faire, le nouveau décret a élargi le dépôt des dossiers de candidatures aux «directions de wilaya du ministère chargé de la petite et moyenne entreprise». Auparavant, seul le secrétariat de la commission était habilité à recevoir les dossiers. Pour être plus efficace et éviter des «déperditions» ainsi que les intermédiaires, ces envois auraient mieux fait d'utiliser les nouvelles technologies (Internet). Innovation pour innovation!

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha