Prévisions pour le 15 Novembre 2018

 Adrar Min 10 °C Max 23 °C
32
 Laghouat Min 9 °C Max 15 °C
28
 Batna Min 5 °C Max 17 °C
30
 Biskra Min 16 °C Max 23 °C
23
 Tamanrasset Min 12 °C Max 25 °C
30
 Tlemcen Min 8 °C Max 15 °C
30
 Alger Min 13 °C Max 20 °C
30
 Saïda Min 9 °C Max 16 °C
30
 Annaba Min 12 °C Max 20 °C
28
 Mascara Min 10 °C Max 17 °C
39
 Ouargla Min 15 °C Max 26 °C
32
 Oran Min 12 °C Max 21 °C
39
 Illizi Min 13 °C Max 30 °C
32
 Tindouf Min 12 °C Max 22 °C
32
 Khenchela Min 6 °C Max 16 °C
30
 Mila Min 10 °C Max 20 °C
12
 Ghardaïa Min 11 °C Max 19 °C
32
Accueil |L'Editorial |

Une embellie tunisienne

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

En Tunisie, une crise en cache une autre. Si les dommages économiques ont tendance à être relativisés, les aléas politiques paraissent, quant à eux, bien plus inquiétants. Le parti fondé par le président Béji Caïd Essebsi n'est plus que l'ombre de lui-même, passant du statut de première force politique du pays à celui de numéro trois, derrière une Alliance composée massivement de transfuges de Nidaa Tounes, ralliés au programme de Youssef Chahed. Le rouleau compresseur conduit par le fils du chef de l'Etat, Hafedh Caïd Essebsi, depuis plus d'un an maintenant, aura fait plus de mal que le travail de sape des adversaires. A presque un an des scrutins législatifs et présidentiel, le bilan n'incite donc pas à l'optimisme et tout indique que le grand gagnant d'un bras de fer fratricide, qui aura trop duré, sera immanquablement le parti de Rached Ghannouchi, Ennahdha. C'était déjà le cas, il y a quelques mois de cela, aux municipales qui ont vu une déferlante islamiste au bout de laquelle Nidaa Tounes a dû céder sa place de premier parti tunisien. Mais les évènements futurs vont encore accentuer la tendance, de sorte que le mois de décembre 2019 pourrait constituer une surprise pour les deux larrons en foire que sont Hafedh Caïd Essebsi et Youssef Chahed, pour peu que Ghannouchi décide de descendre dans l'arène ou d'y déléguer un de ses lieutenants. Dans un tel contexte, l'embellie économique est elle aussi à relativiser. Certes, plus de six millions de vacanciers ont débarqué en Tunisie, cette année, soit beaucoup plus qu'en 2014, année où une série d'attentats dévastateurs ont rendu la destination exclue, mais malgré ce rebondissement encourageant, les retombées économiques restent plutôt moroses, plombées il est vrai par divers facteurs comme la mauvaise gestion, la concurrence et les entraves à rapatrier les devises.
En un peu moins d'un an, les revenus touristiques ont augmenté de 28%, alimentant de plus d'un milliard d'euros les caisses du gouvernement pour un nombre de visiteurs estimé à 6,2 millions. Lequel nombre de touristes est sans doute supérieur à celui de 2014, mais l'apport en devises étant inférieur d'un tiers à celui de cette année de référence (1,59 md d'euros). C'est ce qui fait dire à des experts qu'en termes de «cash flow», la saison est plutôt décevante. En outre, il faut prendre en compte la dette conséquente des hôtelleries dont la STB, une banque étatique recapitalisée en 2015, détient à elle seule 1,7 milliard de dinars, le montant global de l'endettement vis-à-vis de toutes les institutions bancaires étant quant à lui de 4,4 milliards de dinars, soit 1,4 milliard d'euros. Pour toutes ces raisons, l'offre touristique peine à être maintenue qualitativement et le revenu moyen par chambre s'avère en Tunisie trois fois moindre par rapport au Maroc. Développée de façon volontariste par le président Zine el Abidine Ben Ali, dans les années 90, l'hôtellerie tunisienne a connu ses heures de gloire, mais la multitude d'établissements fait face désormais à d'inextricables difficultés, dues à une mauvaise gestion, un tarissement de la manne bancaire et d'autres paramètres. Tous ces défis sont sur la table du gouvernement qui tente, vaille que vaille, de parer au plus pressé et cherche à maintenir le cap, tout en gardant un oeil vigilant sur le grand rendez-vous de fin 2019!

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha