Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |L'Editorial |

L'opposition et la loi de finances 2019

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

De cause à effet. L'APN a adopté, jeudi dernier, à la majorité, le projet de loi de finances 2019. Quatre formations de l'opposition ont voté contre. Deux autres se sont abstenues. Rien d'étonnant jusque-là. Le projet doit passer devant les sénateurs les 25 et 26 novembre prochains. Nous nous arrêterons aujourd'hui sur les arguments avancés par les partis politiques qui ont voté contre et ceux qui se sont abstenus. Parmi ces derniers, il y a les députés du FFS qui ne pouvaient pas voter vu qu'ils ne se trouvaient pas dans l'hémicycle. En effet leur parti a gelé ses activités parlementaires depuis octobre dernier pour des raisons qui lui sont propres et qui n'ont rien à voir avec le PLF 2019. Les députés du Front El Moustakbel se sont également abstenus. Ils ont considéré ne pas avoir à se justifier. C'est leur droit que chacun doit respecter. Disons simplement qu'ils étaient dans leur rôle de parti de l'opposition et qu'ils n'ont pas à faire de «cadeau» au gouvernement tout en sachant que celui-ci dispose d'une majorité plus que confortable. Leur abstention ressemble plus à une position de principe qu'au contenu du texte de loi. C'est également leur droit que chacun doit respecter. Nous arrivons maintenant aux partis qui ont voté contre et qui ont dit pourquoi. Pour le PT (Parti des travailleurs) dirigé par Mme Louisa Hanoune, celui-ci a, dans un communiqué, reconnu que «ce projet de loi ne prévoit ni taxes ni impôts supplémentaires» mais que ce projet «ne répond pas aux aspirations de la majorité des citoyens». On se demande quelle est cette majorité qui a mandaté le PT, lui qui a obtenu moins de 3% des voix lors des dernières législatives de 2017? Le second parti qui a voté contre est le MSP dirigé par Abderrazak Makri. Pour lui, le gouvernement «recourt toujours à des moyens de financements non maîtrisés, à savoir la fiscalité pétrolière et la planche à billets...au lieu de s'orienter sérieusement vers des réformes structurelles». Ce parti doit confondre loi de finances et programme politique. Entre prévisions financières pour une seule année et programme de développement économique et financier à moyen et long terme. Le tout sans expliquer comment devraient être ces «réformes structurelles» version MSP. Le groupe de l'union des partis Ennahda- Adala et Bina a lui aussi, voté contre. Il a, comme le PT, reconnu l'absence de nouvelles taxes et impôts, mais se dit malgré tout «inquiet quant aux conséquences qui pèseront sur le citoyen». Etre inquiet de ne pas avoir d'impôts est une pathologie inclassable. Il ajoute, dans le même communiqué, qu'il émet des réserves «quant au maintien du financement conventionnel sans définir ses délais et le plafond de la planche à billets». Alors que chacun sait et le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya, l'a encore rappelé jeudi dernier que le financement conventionnel «lancé en 2017 est limité à cinq ans». Le ministre a également cité le PLF 2019 qui mentionne les besoins en financement conventionnel pour 2019, 2020 et 2021. Un problème de lecture du document par les députés de cette union. Enfin il y a également le RCD qui a voté contre sans se justifier. Il fait de l'opposition. Un point c'est tout. Ce qui est préférable aux explications biscornues vues plus haut. La veille, c'est-à-dire mercredi dernier, le directeur général de la pédagogie au ministère de l'Education, Farid Benramdane, avait déclaré que la qualité de l'école ne sera perceptible qu'à l'horizon 2035. Le temps d'une génération. Le lien de cause à effet est facile à faire!

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha