Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |L'Editorial |

Bouteflika, imperturbable et déterminé

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Hauteur. C'est un président Bouteflika imperturbable au «chahut politique» d'une partie de la classe politique, que les Algériens ont pu voir jeudi dernier. Il a signé, comme à chaque fin d'année, la nouvelle loi de finances. Il a présidé, comme il l'a toujours fait, son énième Conseil des ministres. Aucune déclaration fracassante. Aucune décision spectaculaire comme l'avait annoncé Louisa Hanoune selon ses «sources presque officielles, mais pas à 100%» comme elle l'a précisé. Elles ont eu 100% de faux. Ce qui la décrédibilise aux yeux de l'opinion. Imperturbable disions-nous, le président de la République, n'a fait que poursuivre les engagements de son programme. Des engagements de mener l'Algérie et les Algériens vers les cimes du progrès. On ne peut s'empêcher de faire un parallèle entre le premier point inscrit aux travaux du Conseil des ministres et les gesticulations qui ont cours sur la scène politique. A ceux qui «tirent des plans sur la comète», le président de la République oppose la construction méthodique d'une présence durable de l'Algérie dans l'espace cosmique. C'est dans cette même démarche de progrès qu'a été examiné et adopté le projet de loi relative aux activités nucléaires civiles. Ou encore la dotation de l'assiette foncière nécessaire au transport de la production de phosphate du mégaprojet de Tébessa vers le port de Annaba. Ainsi que l'assiette pour la réalisation d'une station de dessalement d'eau de mer qui alimentera deux unités de production d'engrais dans la zone de Hadjr Soud (W. Skikda). D'autres nouveautés ont été examinées et adoptées par le Conseil des ministres telle la création de l'Ordre national des vétérinaires ainsi que l'Agence nationale de l'aviation civile. Ce sont autant de mesures liées au développement du pays qui se poursuit depuis deux décennies. Et si hier, le préalable était l'instauration de la paix, aujourd'hui c'est la lutte contre la corruption mondialisée qu'il faut gagner. De nouvelles «armes» ont été introduites comme la création d'un pôle pénal financier, la création d'une Agence nationale chargée de saisir les biens mal acquis. Ceci étant, c'est un Conseil des ministres qui, comme toujours, traduit les grandes ambitions pour le pays du président Bouteflika. Dans son regard, on pouvait «lire» la grande détermination du moudjahid. De plus il a été rassurant avec ses voeux de bonne année. Comprendre qu'il fera tout pour cela!

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha