Accueil |L'Editorial |

Un million de logements à venir

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Attentes. A travers les questions des députés auxquels il répondait, jeudi dernier, le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a tenu à adresser, à tous les Algériens, un message d'espoir. D'abord à toutes les familles qui attendent un logement, il a annoncé la distribution programmée d'un million de logements, inscrits dans le programme du président Abdelaziz Bouteflika, à partir des semaines et des mois qui suivent. Ce million viendra s'ajouter aux quatre millions de logements déjà distribués au cours des précédents plans quinquennaux. Il s'ajoutera également aux 650.000 logements qui ont été distribués à fin 2018. Pour l'aide au logement rural, 400.000 aides sont enregistrées sans oublier celles prévues au bénéfice des régions du Sud. Concernant la formule Aadl où des retards ont été enregistrés, Ouyahia a annoncé que les causes du retard (assiettes foncières et conjoncture financière) ont été résolues. Ce qui lui a permis d'annoncer que tous les bénéficiaires, dans cette formule et qui attendent, auront leur logement. Après avoir démenti les rumeurs sur la suppression de la médecine gratuite, en rappelant que l'Etat a renfloué la caisse de la Pharmacie centrale des hôpitaux qui connaissait des difficultés financières. Il a souligné également la généralisation de la carte «Chifa» qui assure la couverture sociale de 39 millions d'Algériens et qui est un système unique au monde. S'agissant du raccordement au gaz naturel, 1.600.000 familles en ont bénéficié durant les cinq dernières années. «J'annonce, dit-il, que 424.000 autres raccordements sont en cours de réalisation». Au profit des écoliers et aux 700 cantines scolaires réalisées durant les cinq dernières années ainsi qu'aux 9000 bus scolaires déjà en service, viendront s'ajouter 600 nouvelles cantines et 7000 nouveaux bus. Ces prévisions et d'autres, trop longues à énumérer ici, font partie de la politique sociale de l'Etat algérien. Une politique sociale qui, a rappelé Ouyahia, s'inscrit en droite ligne du message du 1er Novembre 1954. Ce qui revient à dire que les transferts sociaux seront toujours maintenus dans notre pays. Il faut tout de même relever, que toutes les annonces du Premier ministre, citées plus haut, constituent un véritable tour de force vu la conjoncture financière particulièrement difficile que traverse le pays et que l'Etat et le gouvernement parviennent à surmonter. Une parfaite maîtrise qui autorise l'espoir, en effet!

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha