Accueil |L'Editorial |

"Le piège à éviter"

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Conviction. En visite de travail à la 1ère Région militaire de Blida, le général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah, a réitéré, hier, sa position vis-à-vis de la crise que traverse le pays. Une position qui consiste à s'en tenir à l'ordre constitutionnel afin d'éviter «le piège du vide» qui mène à «la spirale de la violence et de l'anarchie». Il révèle à ce sujet que l'armée a «recueilli des informations avérées faisant état d'un plan malveillant pour mener le pays à l'impasse dont les prémices remontent à 2015». S'adressant directement aux Algériens, le général insiste: «Je vous invite encore une fois, vous, enfants de ma patrie, à faire preuve davantage de prudence et de précaution afin que vos marches préservent leur aspect pacifique et civilisé et ce, en oeuvrant à les encadrer et les organiser en vue de les prémunir de toute infiltration ou dérapage.» Une prudence qu'il illustre par l'exemple de «ce phénomène étrange qui consiste à l'incitation à entraver l'action des institutions de l'Etat et d'empêcher les responsables d'accomplir leurs missions. Ce sont là des comportements contraires aux lois de la République que ne peut accepter le peuple algérien jaloux des institutions de son pays et que ne peut tolérer l'Armée nationale populaire, qui s'est engagée à accompagner ces institutions conformément à la Constitution». Sans omettre de préciser qu'il ne faut pas généraliser les cas des personnes impliquées dans des affaires de corruption, car l'Algérie compte «beaucoup de cadres honnêtes, intègres et loyaux». Un piège à éviter. Toutefois, les poursuites judiciaires en cours font partie «des revendications légitimes des Algériens». Gaïd Salah saisit l'occasion pour «rassurer le peuple que son argent pillé sera récupéré». Ceci dit, le respect de la Constitution permettra de sortir rapidement de la crise. «Si la situation perdure davantage, elle aura des conséquences néfastes sur l'économie nationale et sur le pouvoir d'achat des citoyens, surtout que nous sommes à la veille du mois sacré de Ramadhan» a encore rappelé le général. Catégorique, il «tient à rassurer de nouveau le peuple algérien et lui assurer que l'Armée nationale populaire continuera à l'accompagner avec la même détermination et résolution, suivant une stratégie bien étudiée». D'autant que l'armée est présente «dans tous les recoins du pays». La réussite est dans la fusion du peuple algérien avec son armée!

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha