{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Constat de faiblesse de la concurrence entre entreprises

La faiblesse de la culture de la concurrence s’illustre à travers la méconnaissance d’un grand nombre d’entreprises algériennes, des procédures à suivre pour se protéger des lobbies et du monopole. La concurrence en Algérie «a été prématurée», au regard des fluctuations ayant marqué l’application de ses règles sur le marché, et ce bien que la toute première loi instituant ces règles remonte à 1995. Le Conseil de la concurrence a été relancé en juin 2016 et le programme de conformité aux règles de la concurrence a été proposé à 71 entreprises algériennes et ce, après la récession qu’a connue le domaine entre 2003 et 2013, a-t-il relevé. Interrogé sur les difficultés endurées par certaines entreprises nationales pour se positionner sur le marché et la faillite d’autres en raison du «monopole» imposé par certaines sociétés, M. Zitouni a fait savoir que «les entreprises lésées ne signalent pas leurs problèmes, ce qui complique le traitement de leurs dossiers par le Conseil».

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours