{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Des médecins algériens au chevet des Rohingyas

Yacine Abdeljebbar est un jeune médecin originaire de Tiaret qui a quitté son petit confort, pour s’envoler en compagnie d’une dizaine de bénévoles à des milliers de kilomètres de là, pour se poser, au Bengladesh, dans le plus grand camp de réfugiés accueillant la minorité Rohingyas de Birmanie. L’équipe médicale algérienne s’est attelée dès son arrivée à porter assistance, prodiguer les premiers soins nécessaires et donner un peu de réconfort aux membres de cette ethnie persécutée par le régime de Rangoon. Postant régulièrement vidéos et photos de leur mission via son compte Facebook, notre jeune docteur pousse un coup de gueule sur la situation désastreuse qu’endurent nos coreligionnaires dans cette partie reculée du monde. «Mon cœur est profondément touché de ce que j’ai vu au camp des réfugiés. Les musulmans sont menacés d’extermination sous le silence de l’opinion internationale et du Monde arabe…Les Rohingyas sont exposés à l’anéantissement », écrit-il dans un post sur sa page officielle.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours