{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

L’Aïd El Adha se fête entre musulmans et chrétiens au Sénégal

Au Sénégal, pays réputé pour sa tolérance, comptant plus de 90% de disciples de l’islam, chrétiens et musulmans ont célébré ensemble la Tabaski, (Aïd El Adha), une convivialité qui détonne dans une Afrique de l’Ouest en proie aux conflits. Sous l’œil placide de Dembel, mouton promis à une mort imminente, Grassé Diop s’apprête à recevoir des amis catholiques. «Ils viennent tous les ans pour la tabaski, je vais à la messe pour Noël, on passe toutes les fêtes religieuses ensemble», s’enthousiasme une jeune musulmane dont le prénom chrétien vient de Grâce. Dans le quartier de Ouakam, à Dakar, la cour de la maison familiale s’est muée le temps d’une journée en abattoir et en cuisine. Des enfants jouent en riant entre les bassines d’abats et les femmes de la famille chantent en dépeçant le mouton fraîchement égorgé. «Quand je me rends chez des amis chrétiens, je me sens vraiment chez moi. Il n’y a aucune différence. On a grandi ensemble», affirme Grassé. «Jacques, Marie, Joseph... Tous mes amis chrétiens me souhaitent une bonne tabaski», se réjouit la jeune femme, étudiante en communication.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours