{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

L’Alaska et la Sibérie brûlent depuis début juin

Des incendies de forêt sans précédent ont eu lieu dans l’Arctique depuis le début du mois de juin, a indiqué vendredi dernier l’Organisation météorologique mondiale , faisant état de plus d’une centaine de feux de forêt intenses et de longue durée enregistrés dans le cercle polaire arctique. En Alaska et en Sibérie, certains étaient assez grands pour couvrir près de 100 000 terrains de football, selon l’Omm, relevant que des conditions exceptionnellement chaudes et sèches ont contribué à la propagation des incendies de forêt. L’Alaska a connu son deuxième mois de juin le plus chaud et a atteint un record de 32° C il y a une semaine. Dans certaines parties de la Sibérie, la température moyenne en juin était supérieure de près de 10° C à la moyenne à long terme. Selon l’Omm, la partie nord du globe se réchauffe plus vite que la planète dans son ensemble. Cette chaleur dessèche les forêts et les rend plus susceptibles de brûler. Les feux de forêt libèrent également du dioxyde de carbone dans l’atmosphère, contribuant ainsi au réchauffement de la planète.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours