{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Aadl Bab Ezzouar 2 :

Un ascenseur nommé désir

Il semble bien que les ascenseurs dont sont munis les immeubles Aadl ne sont en fait qu’un accessoire de décor. Ces derniers qui ne fonctionnent qu’une fois tous les deux mois ne peuvent avoir, à ce rythme-là, un autre rôle que celui de décoration. C’est le cas à la cité Aadl Bab Ezzouar 2 où l’ascenseur de l’immeuble 5 est à l’arrêt depuis près de deux mois. Les locataires de l’immeuble, notamment les vieux et ceux qui habitent les derniers étages, ont passé tout le mois de Ramadhan avec l’espoir de voir le fameux élévateur enfin réparé. Mais, ce n’est nullement une priorité pour la Gest-Immo chargée de la gestion des cités Aadl alors que les locataires s’acquittent mensuellement de leurs charges dont la prestation de l’ascenseur. Le plus dramatique est d’entendre de la bouche des employés de la Gest-Immo la même réponse au long des semaines «c’est en bonne voie, la panne n’est pas majeure !».

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours