{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Une alerte constante contre le risque de noyade

En ces temps de canicule, la recherche d’une fraîcheur bienfaisante est le principal souci des jeunes comme des moins jeunes. Parmi les différents conseils que prodigue la Protection civile, il y a bien sûr la baignade dont profitent les riverains de la Méditerranée. Mais prudence ! Trois jeunes baigneurs se sont noyés lundi dernier à hauteur de la plage Le Petit Paradis, dans la commune d’Aït Chaffaâ (80 km au nord-est de Tizi Ouzou, selon un communiqué de la Protection civile locale qui a repêché les corps des trois malheureuses victimes, âgées entre 15 et 16 ans et toutes originaires du village
Tizi Tghethent, dans la commune de Yakouren ( Tizi Ouzou). La même source a précisé que «10 baigneurs ont été sauvés lors de la même intervention des éléments de la protection civile. Ils se baignaient avec les victimes décédées». C’est dire combien l’alerte doit être permanente.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours