{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

La chaîne saoudienne MBC5 menace le paysage audiovisuel marocain

Une bonne partie des programmes de MBC5 du groupe audiovisuel saoudien serait marocaine. 90% des 10 émissions de lancement sont tournés au Maroc, le reste au Caire, à Beyrouth… et celles-ci sont réalisées par des maisons de production marocaines (Med Production, GoPro, Cinetelema…). La raison est simple: le conseiller de la chaîne saoudienne MBC5 est Mustapha Benali, ancien DG de la chaîne TV 2M, de 2003 à 2008. Selon des acteurs et animateurs qui se sont exprimés lors de la soirée d’annonce du lancement de MBC5, la chaîne rémunère très bien ses collaborateurs, bien mieux que le marché local marocain. Mais cette chaîne aura des conséquences sur le marché audiovisuel marocain. Les chaînes de télévision marocaines, notamment 2M et Al Aoula (Snrt), subissent depuis quelques années des difficultés importantes dues notamment au manque de moyens financiers, l’absence de contrat-programme avec l’état, une désaffection du public, un modèle économique dépassé, la concurrence du digital. L’arrivée de MBC5, à partir du 21 septembre, risque d’aggraver davantage la situation des chaînes marocaines, puisque une partie supplémentaire des investissements publicitaires des annonceurs marocains, qui constituent l’essentiel des recettes des chaînes nationales, sera captée par la nouvelle chaîne satellitaire du groupe saoudien. Tout d’abord, MBC5 ne sera pas gérée par une filiale dédiée, mais directement par le groupe basé à Dubaï. Son équipe bénéficiera toutefois de l’autonomie administrative, financière, opérationnelle et de programmation. Le montant de l’investissement pour lancer cette nouvelle chaîne ? Mazen Hayek, porte-parole du groupe, se gardera de le révéler, arguant que la chaîne diffusera ses propres programmes dont elle supporte l’intégralité des coûts, mais également d’autres programmes phares (The Voice, Arab Got Talent...) dont les coûts seront mutualisés.
Mazen Hayek a tenu à préciser que MBC5 n’est pas créée pour rafler en masse les investissements publicitaires au Maroc. MBC reçoit depuis sa création en 1991 les investissements publicitaires d’annonceurs marocains, notamment à destination des chaînes MBC2 et MBC4. L’arrivée de la nouvelle chaîne ne vise donc pas une percée du marché mais sa consolidation pour toutes les chaînes du groupe. Selon le responsable émirati à terme, le management veut atteindre avec le lancement de MBC5 une part du marché publicitaire et un taux d’audience de 10%, contre environ 5% aujourd’hui. «20 millions de dollars de recettes ne suffiraient pas à couvrir toutes les charges de la nouvelle chaîne. C’est pour cela que je parle d’un investissement pour renforcer la présence globale du groupe au Maroc, sachant que nous figurons déjà dans le top 5 en termes d’audience». A ce titre, plus de 70 talents (acteurs, présentateurs), principalement des Marocains, mais aussi des Algériens et des Tunisiens, collaboreront à plein temps avec la chaîne, assure le management de MBC. S’y ajoutent les emplois indirects.Quatre dates sont à retenir : le 21 septembre (date du démarrage de la diffusion test avec l’émission The Voice), le 21 octobre (date de lancement officiel), la fin d’année 2019 et le Ramadhan 2020. Si les premiers programmes annoncés promettent déjà d’assurer une bonne audience à MBC5, le management du groupe assure qu’il faudra attendre le prochain Ramadhan pour voir toute la qualité et la diversité de son contenu.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours