{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Qui veut impliquer Jazeera Sport pour faire tomber la FIFA au Qatar ?

A l’approche de la Coupe du monde au Qatar, des révélations sont faites par certains médias français pour tenter une dernière fois de retirer l’organisation du Mondial 2022 à Doha. Il y a quelques jours, le média en ligne, Mediapart a révélé que le président de la Fédération internationale de football, Gianni Infantino, a eu connaissance dès janvier 2018 du contrat suspect signé en 2010 avec Al-Jazeera, avant l’attribution du Mondial 2022 au Qatar. Selon l’enquête de Mediapart, du réseau d’investigation EIC et du quotidien anglais Sunday Times, le président de la FIFA, Gianni Infantino, a eu confirmation dès janvier 2018 que la chaîne qatarie Al-Jazeera avait proposé, juste avant le vote d’attribution du Mondial 2022 en 2010, un contrat de 300 millions de dollars plus un bonus de 100 millions si le Qatar obtenait la compétition. Il n’aurait pas informé la commission d’éthique de cette dernière clause qui semble en contradiction avec les règles anti-corruption de la FIFA. Le contrat de diffusion de la compétition a été signé au nom d’Al-Jazeera par Nasser al-Khelaïfi (qui est également président du PSG), puis après l’attribution du Mondial au Qatar, par le président de la FIFA, Sepp Blatter, et par son secrétaire général, Jérôme Valcke. Cette affaire a été révélée par le média connu pour ses accointances avec le milieu de certains lobbys opposés aux Qataris. Tout le monde connaît l’influence de ce média qui a réussi à faire tomber des têtes politiques en France, comme Sarkozy, Fillon et autres. S’attaquer au Qatar qui n’est pas la première action puisque plusieurs articles et au moins trois livres de journalistes français de renom ont été publiés pour noircir le tableau du Qatar, aux yeux de l’opinion française. Ces nouveaux soupçons de corruption visent ni plus ni moins qu’à retirer l’organisation de la Coupe du monde au Qatar et à l’offrir à un autre pays européen de préférence. Il faut être clair : c’est la première fois qu’un pays arabe organise la Coupe du monde. Médiapart, qui avait défendu le dossier marocain espère que le Qatar sera impliqué dans cette affaire, afin de faire capoter la candidature, retenue d’un petit émirat. Il est clair et même révolu que les droits télés font toujours l’objet de négociations et parfois de marchés occultes afin de satisfaire les besoins des téléspectateurs. Cette affaire date depuis plus de 8 ans, pourquoi c’est maintenant qu’on la ressort. Il est clair que certains lobbys et certains relais médiatiques en France sont contre l’organisation de la Coupe du monde au Qatar en 2022, mais le petit émirat s’est sensiblement armé pour faire face à de telles calomnies et surtout défendre son dossier de premier pays arabe organisateur du Mondial de football, la plus importante manifestation sportive de la planète.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours