{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Bouzeguène (Tizi Ouzou)

Des dizaines d’écrivains au festival Raconte-arts

La première rencontre, qui a eu lieu hier est intitulée «Tajemaât, un auteur un livre».

C’est dans l’ambiance des grands jours de fête et en présence de milliers de personnes que le coup d’envoi de la seizième édition du festival culturel pluridisciplinaire Raconte-arts a été donné au village Sahel (daïra de Bouzeguène), vendredi dernier, en fin de journée. Il était 20 heures quand les organisateurs, à leur tête le très dynamique et persévérant Hacène Metref (président de la ligue des arts dramatiques de Tizi Ouzou), ont annoncé, officiellement, le début de cette nouvelle édition qui s’annonce aussi grandiose que toutes les précédentes.
D’ailleurs, les festivaliers, au nombre de 350, sont vite passés à l’animation avec comme première activité la projection en plein air et sur écran géant du film algérien mythique intitulé «Carnaval fi dechra». A l’instar des précédentes éditions de Raconte-arts, cette fois-ci la littérature aura la part du lion. Une infinité de conférences avec des écrivains sont au menu au village Sahel.


«Une odysée africaine»
D’ailleurs, la première rencontre, qui a eu lieu, hier, et intitulée «Tajemaât, un auteur un livre», a été animée par pas moins de trois écrivains venus d’horizons divers. Il s’agit de l’écrivaine Amelle El Mahdi pour son livre «Une odyssée africaine», Rabea Hachemi sur son roman émouvant «Un jour ma mère reviendra» et Mohamed Balhi autour de son ouvrage historique «Dey Hocine, dernier souverain d’El Djazair, 1818-1830) ». Hier aussi, le festival Raconte-arts devait abriter, dès 17 heures, une table-ronde autour du thème « Mémoire de la radio kabyle» que devait animer Boukhalfa Bacha qui a publié, il y a quelques semaines, un livre sur la radio algérienne kabyle ou la chaîne II. Pour rappel, Boukhalfa Bacha est l’un des pionniers de cette radio. Les organisateurs ont annoncé que Boukhalfa Bacha sera appuyé par de nombreux autres animateurs de la radio qui devaient tous apporter des témoignages sur l’apport incommensurable de ce média à la préservation et à la transmission de la culture amazighe de manière générale. Le programme de la journée d’hier était extrêmement riche et varié puisqu’il devait se poursuivre en soirée avec l’animation d’une autre table-ronde par deux sommités dans le domaine de l’écriture de l’histoire en Algérie. Il s’agit de l’écrivain, romancier et chercheur Younès Adli et de l’historien Daho Djerbal. Ce dernier devait décortiquer le thème de la quête de la citoyenneté dans l’Algérie indépendante alors que Younès Adli devait revenir sur le sujet de la crise berbériste de 1949. Après la fin de ces conférences, le programme de Raconte-arts devait se poursuivre notamment avec l’animation d’un spectacle intitulé «Soundiata l’enfant buffle», puis le poète Ali Akkache devait animer un récital avant qu’à 23 heures ait lieu le premier spectacle de chants de ce festival.


«Le serment par le sang»
Pour les visiteurs qui comptent se rendre aujourd’hui, dimanche, au village Sahel dans la daïra de Bouzeguène, ils auront droit à un programme aussi riche et varié que celui de la première journée. Pas moins de trois écrivains monteront à la tribune, à partir de 10 heures, pour présenter leurs livres dans le cadre de la rencontre quotidienne : «Un auteur, un livre». Il y aura notamment l’écrivain Slim Faudel (avec son livre «Le serment par le sang», Djamel Mati (« Sentiments irradiés ») et Leila Hamoutène (« Le châle de Zineb »).
A 17 heures, Mohamed Mebtoul animera, pour sa part, une conférence autour du thème de « L’Algérie ou la citoyenneté impossible ? «Pour sa part, le militant de la cause amazighe, Ramdane Achab, analysera la question de l’édition du livre amazigh en Algérie du XIXe siècle à nos jours avant de céder sa place au célèbre poète Benmohamed qui y animera un récital. Un gala de chants clôturera cette journée du festival Raconte-arts qui se poursuivra avec le même rythme et la même cadence jusqu’au vendredi 26 juillet 2019.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours