{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Plusieurs festivals sont en cours

La Kabylie en fête !

A Irdjen, Bouzeguène, Tigzirt, Illoula Oumalou, Tizi Ouzou-ville, Ath Yanni, l’heure est à la fête au sens large du terme.

Plusieurs festivals, salons et autres festivités culturelles et artistiques sont actuellement en cours un peu partout dans la wilaya de Tizi Ouzou. Ce qui confère à la Kabylie une véritable ambiance de fête au quotidien. Ainsi, qu’il s’agisse de la ville côtière de Tigzirt, du chef-lieu de wilaya de Tizi Ouzou, Bouzeguène, Irdjen, Ath Yanni, Illoula Oumalou, etc., l’heure est aux différents festivals et aux fêtes annuelles. Hier, le coup d’envoi de la fête de la figue de Barbarie a été donné au village Sahel dans la commune de Bouzeguène en présence de dizaines de paysans ainsi que d’artistes, de poètes, de comédiens et du public bien entendu.

Le village rebondit
Après avoir abrité, avec un succès remarquable le célèbre festival Raconte-Arts il y a à peine quelques jours, le village Sahel (commune de Bouzeguène) rebondit, cette fois-ci, pour l’accueil de la fête de la figue de Barbarie qui connaît chaque année une grande affluence. En plus de plusieurs expositions, des conférences, des spectacles de chants, du théâtre et de la poésie sont au programme de cette manifestation culturelle qui s’étalera sur pas moins de trois journées, ont précisé hier les organisateurs, en marge de la cérémonie d’ouverture officielle. Par ailleurs, depuis jeudi dernier, la région d’Illoula Oumalou abrite la semaine culturelle d’Agoussim qu’organise l’association « Tala Ntusna ». Des participants, venus de plus de 18 wilayas ont pris place dans les différents espaces aménagés à cet effet dans cette localité de la Kabylie profonde. Cette semaine culturelle prévoit la tenue de plusieurs conférences avec la participation d’écrivains comme Younès Adi, Saïd Mecherri, Issad Menad, Boumezroug Hocine, Kaci Kamel, Chabane Imache (fils de Imache Amar)… En outre, plusieurs autres activités artistiques émailleront les journées de cette semaine culturelle. Par ailleurs, la commune d’Irdjen dans la daïra de Larbaâ Nath Irathen abritera à partir d’aujourd’hui son festival annuel.

Plusieurs activités culturelles
Ce dernier est placé, cette année, sous le thème générique de « la citoyenneté, acteurs au service de la société ». L’événement, qui s’étalera jusqu’au 22 août prochain, est organisé par la mairie d’Irdjen en collaboration avec les associations « Irdjen-Tura » et «Tamurt-n-yirdjen » ainsi que la direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou. Le festival culturel d’Irdjen se tiendra à la bibliothèque communale de cette localité. En outre, la région d’Ath Yanni, au pied du majestueux Djurdjura, accueille depuis jeudi dernier le salon du bijou. L’événement se déroule à la maison de jeunes «Ali Keddache» d’Ath Yanni avec la participation d’une quarantaine d’artisans venus de plusieurs wilayas du pays. Par ailleurs, le festival du rire sera inauguré jeudi prochain à la place «Mbarek Ait Menguellet» au centre-ville de Tizi Ouzou.
L’événement, organisé par la direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou, verra la participation de nombreux artistes comme : Hocine Benhamou, Hakim «phénomène», Kouki et Kimous, Hocine Ouarab, Brahnordine et Farida, Ben Kaci Amar, etc. Enfin, il y a lieu de préciser que les belles nuits de l’été, qui se déroulent depuis quelques jours dans la ville côtière de Tigzirt, se poursuivent. Plusieurs stars de la chanson kabyle et algérienne s’y produisent chaque soir à partir de 22 heures.

Un plateau musical varié
C’est le cas entre autres de Malika Domrane, Rabah Asma, Ali Amran, Mohamed Allaoua, Kader Japonais… Une grande affluence, surtout de la part des familles, est enregistrée chaque soir sur ces galas artistiques. Ce qui prouve que le cadre organisationnel des belles nuits de Tigzirt est excellent. Toutes les conditions organisationnelles et techniques, dont la sonorisation et la qualité de la scène, sont dignes des événements similaires qui se tiennent dans les grandes villes. L’heure est donc à la fête en attendant la rentrée scolaire et sociale à partir du début septembre. Autant en profiter jusqu’à l’ultime journée.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours