{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

L’Orchestre symphonique à l’opéra d’Alger

Le pianiste Alexander Karpeyev subjugue Alger

Le «Pianiste», intitulé d’un concert de musique classique, a été présenté lundi soir à Alger par l’Orchestre symphonique de l’opéra d’Alger dirigé par le maestro Amine Kouider et le pianiste russe Alexander Karpeyev, devant un public relativement nombreux. Accueilli à l’opéra d’Alger Boualem-Bessaïh, le concert, dernier de la saison dans le volet musique classique et universelle, selon Amine Kouider, a rassemblé trois grands compositeurs, Ludwig van Beethoven ainsi que, Frédéric Chopin et Robert Schumann, célèbres compositeurs qui ont marqué l’époque romantique du XIX siècle, au programme de l’orchestre pour la première fois. Epoustouflant de maîtrise technique et de virtuosité, Alexander Karpeyev, a interprété «Concerto No 2 pour piano et orchestre» dans ses trois mouvements, «Maestoso», «Larghetto» et «Allegro vivace», rappelant ainsi, le génie créatif du célèbre compositeur et pianiste polonais Frédéric Chopin (1810-1849). Le pianiste russe, dans ses œuvres, empreintes de précision dans le jeu d’accompagnement, avec une main gauche extraordinaire, et de dextérité dans les envolées phrastiques de la main droite, a donné plus de contenance et de maturité à l’orchestre de l’opéra d’Alger. A l’issue de sa prestation, Alexandre Karpeyev, pour la première fois en Algérie, a eu droit à une standing ovation de la part du public présent, qui continue, de l’avis d’un spectateur contrarié, à «applaudir entre les mouvements», alors que le repère est clair, a-t-il ajouté, «le public ne pourra applaudir que lorsque le chef d’orchestre se retourne vers lui». L’œuvre de Chopin rendue, l’Orchestre de l’opéra d’Alger et sa soixantaine d’instrumentistes, a ensuite étalé, la «Symphonie No 4», dans ses quatre mouvements, «Andante con moto-Allegro di molto», «Romanza» (andante), «Scherzo : Presto» et «Largo-Finale : Allegro vivace» du grand compositeur allemand, Robert Schumann (1810-1856).

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours