{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Opéra d’Alger

Les danses traditionnelles à l’honneur

Féminines ou masculines, des danses allaouie, zorna, algéroise, kabyle, chaouie, naïlie ou targuie, ont été rythmées de chants folkloriques.

«Rythmes et couleurs», un spectacle chorégraphique alliant plusieurs danses et chants folkloriques d’Algérie, a été présenté samedi soir à l’opéra d’Alger Boualem-Bessaïh. Produit par le ballet de l’opéra d’Alger (anciennement appelé Ballet national), le spectacle d’une durée de 75 mn, a permis au public- peu nombreux- de (re) découvrir la richesse de la culture populaire algérienne, mise en valeur à travers sa variété chorégraphique et musicale ainsi que ses costumes traditionnels. Composé de plusieurs tableaux chorégraphiques, «Rythmes et couleurs» met en valeur les danses les plus populaires en Algérie, exécutées sur des musiques entrainantes qui se distinguent les unes de autres par les instruments utilisés dans chaque région, davantage distinguée par ses traditions vestimentaires. Accompagnés de musiciens qui ont joué sur des instruments traditionnels comme le bendir et ghaïta (flûte traditionnelle), les chorégraphes du Ballet de l’opéra d’Alger ont offert au public une palette de danses aux sonorités variées. Féminines ou masculines, des danses allaouie, zorna, algéroise, kabyle, chaouie , naïlie ou targuie, ont été rythmées de chants folkloriques marquant généralement des circonstances spéciales, notamment les fêtes de mariage. Encadrés par les chorégraphes Hamid Aggabi et Chakrouni Khadija, les membres du ballet, au nombre de 30, ont été applaudis par un public chaleureux et réactif qui a salué les performances des danseurs pour la plupart confirmés.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes édition de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours